Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

ClementWIG

Tendance Hiver 2018-19

Recommended Posts

Posted

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a 18 minutes, Cotissois 31 a dit :

 

Il faut dire que AO, QBO, VPS ou SSW sont des notions qui ne connaissent pas la longitude.

La raison pour laquelle l'Europe est souvent surveillée est qu'elle est un lieu privilégié de gros blocages, car en sortie du jet.

Mais quand on suit les discussions sur le blog de JeffMaster, on se rend compte que les nord américains aussi attendent les SSW, espérant implicitement voler le blocage à l'Europe.

Je n'ai pas vérifié mais la vague de froid à venir en Amérique du Nord n'est-elle pas la preuve que cette année la conséquence du SSW c'est pour eux ?

 

 

Oui dans un sens et, dans le sens d'un SSW sans propagation dans un premier temps, qui semble surtout avoir joué le rôle jusqu'à maintenant, d'avoir justement renforcé le jet d'Ouest et sans doute, les descentes polaires massives par chez eux, un peu comme si le phénomène n'avait pas eu lieu et que nous avions été dominés durant une grande partie du mois de janvier, par un VPS toujours bien puissant, avec une belle NAO+ et un contexte, défavorable pour nous et, favorable pour eux 😅. A moins qu'un SSW non-propagatif, puisse quand même avoir des effets, outre-atlantique ?! 🤔...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Oui m'enfin l'Amérique du nord n'a pas besoin d'un SSW pour prendre de plein fouet les décharges arctiques, on le sait tous, donc le raccourci n'est pas aussi simple a mon sens.

  • J'aime 6
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : 01 AMBERIEU-EN-BUGEY (255m)

Février Mars Avril

 

 

Sur le reste de l'Europe y compris la France, on s'attend à un épisode plus froid que la normale au mois de février, suivi d'une période incertaine en mars et avril

 

http://www.meteofrance.com/accueil/previsions-saisonnieres

  • J'aime 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Désolé mais je n'y comprends rien donc je ne fais pas de previ et me fis seulement à vous lire et à regarder les prévisions saisonnières.. Je ne critique pas je constate tout simplement que nous n avons pas eu droit au froid et à l excédent de pluie ou de neige annoncées. Voilà après ce n est pas facile je le sais très bien... 

  • J'aime 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 25/01/2019 à 14:17, sastrugis a dit :

 

Petite question subsidiaire pour éclairer ma lanterne :

si un SSW (même majeur) ne garantit pas nécessairement une VDF ou a minima un épisode froid significatif (comme dit ci-dessus), est-ce que les VDF et épisodes froids significatifs sont tous intervenus dans le prolongement d'un SSW ?

Ou dit autrement, est-ce que le SSW est une condition nécessaire, même si elle n'est apparemment pas suffisante à elle seule ?

Merci !

 

Je me permets de remonter ce post car la question me paraît tout de même assez importante. Ce sujet peut revenir régulièrement certaines années et on sait comment certains "médias météo" usent de l'approche stratosphérique pour anticiper la survenue d'une potentielle vague de froid en France, à l'échelle sub-saisonnière (au-delà de 2 semaines d'échéance). Entre un SSW et une vague de froid en France, il y a quand même un sacré problème d'échelle. Le premier a une envergure énorme et est en capacité d'anémier le vortex polaire dans sa globalité. Le second est un événement "périphérique" (événement associé au décrochage d'un "morceau" du complexe dépressionnaire uniquement), surplombant une zone géographique relativement restreinte. Autrement dit, pour changer d'échelles, cela reviendrait presque à dire qu'il va forcément neiger en Ille-de-France  parce qu'il y a un bon décrochage froid d'altitude au-dessus de la France... Vous aurez compris le sens de mon commentaire.

 

Pour essayer de répondre le plus précisément possible à cette question et afin d'enterrer un peu cette légende urbaine, j'ai dressé un tableau mettant en rapport les SSW et les épisodes de froid non négligeables en France. J'ai uniquement considéré ici les SSW qui sont se sont manifestés sur la période NDJF et les épisodes de froid important sur la période DJFM (entre l'hiver 1979/1980 et aujourd'hui). Pourquoi ce choix ? Tout simplement parce qu'il est fortement improbable qu'un épisode de froid remarquable au mois de novembre soit précédé d'un SSW (variabilité stratosphérique faible en octobre et début novembre). Quant aux événements stratosphériques majeurs sur le mois de mars, la plupart d'entre eux est considérée au titre de réchauffement stratosphérique final ("transition entre l'hiver et l'été stratosphérique" pour vulgariser) et ne figure pas dans la liste des SSW majeurs consultable ici . Dans cette liste (voir lien) et sur la période 1979/aujourd'hui, les SSW qui sont apparu en mars sont tardifs. Le temps qu'ils impactent la troposphère, on n'est plus en hiver et cela est beaucoup moins intéressant d'un point de vue hivernophile. En plus des SSW majeurs, les SSW mineurs (vent zonal à 60°N et à 10 hpa compris entre 0 et 10 m/s) ont notamment été pris en compte sur la période NDJF. Les dates des SSW majeurs correspondent respectivement aux premiers jours de renversement du vent zonal de chaque événement. Quant aux SSW mineurs considérés, il s'agit de la date pour laquelle on observe le minimum de vent zonal.

 

Dans le tableau, les épisodes de froid important considérés ont été extraits de la base de données HistorIC d'infoclimat. Ces séquences temporelles correspondent respectivement aux épisodes caractérisés par les étiquettes "froid" ou "froid inhabituel" d'une part, et "remarquable", exceptionnel" ou "mémorable" d'autre part. J'espère que je n'ai rien oublié ou fait aucune erreur. Si c'est le cas, n'hésitez pas à m'en faire part.

 

En bleu, figurent les SSW qui ont précédé les épisodes de froid considérées (9/35).

En rouge, apparaissent les SSW qui ont été suivi d'un épisode de froid important en France (6/35).

En orange, c'est le cas ou les 2 types d'événements apparaissent presque simultanément (1/35).

 

Au regard du type de SSW, les dSSW sont les SSW pour lesquels on observe une bonne descente des valeurs NAM-  vers la basse stratosphère et la troposphère (propagation en cross de hockey). A l'égard des nSSW, 2 types de situation peuvent être rencontrés : soit aucune propagation vers le bas ne s'effectue (exemple : 12- fev-1990), soit la propagation est peu esthétique, peu efficace, trop directe ou relativement contrariée (exemples : 4-dec-1981 ; 23-jan-2012). Par ailleurs, cette classification est tirée d'une étude de Karpechko et al. (2017). Au regard de cet article, un SSW est considéré comme "propagatif" (dSSW) si :

• l'anomalie moyenne d'AO entre J+8 et J+52 après le SSW est négative au niveau 1000 hpa

• la part de journées accompagnées d'une AO négative à 1000 hpa entre J+8 et J+52 est supérieure à 50%

• la part de journées accompagnées d'une AO négative à 150 hpa entre J+8 et J+52 est supérieure à 70%

Dans le cas contraire, le SSW est reporté comme "non propagatif" (nSSW).

 

SSW(1)-2.thumb.png.1153d6dbbc3910dbe5710f3457771acd.png

 

A première vue, au regard du tableau il n'y a pas véritablement de lien concret entre SSW et épisodes de froid important en France. Tout ceci pour dire qu'il est imprudent de parler de vagues de froid ou de coups de froid intenses (ou de tout autre événement remarquable) dans les tendances sub-saisonnières, lorsqu'un SSW survient.

 

Et pour en revenir à la question initiale de @sastrugis car j'ai un peu divagué, les VDF et épisodes de froid significatif ne sont pas tous intervenus dans le prolongement d'un SSW, loin de là et le SSW n'est pas une condition nécessaire.

 

Nota Bene : pour les événements stratosphériques notamment en novembre, on ne peut pas vraiment parler de SSW à proprement parlé. La variabilité est plutôt faible à cette période et les réchauffements ne sont pas brutaux et significatifs. On parlera plus d'affaiblissement du vortex polaire (SVW ou Stratospheric Vortex Weakening dans la littérature scientifique).

Edited by Cirus
  • J'aime 10
  • Merci 13

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Cirus pour cette analyse qui répond parfaitement et clairement à ma question.

Ces données objectives sont éloquentes et la réflexion liminaire sur les échelles fort utile !

Sastrugis

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Pierrelatte (confluent 26/07/30/84)

Apres une mois de Décembre à +2,1° et un mois de Janvier qui devrait se situer autour de -0,7°, çà va etre encore compliqué d'avoir un hiver sous les normes, d'autant plus si Février démarre avec le retour de la douceur apres l'intermede froid du week end.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, serge26 a dit :

Apres une mois de Décembre à +2,1° et un mois de Janvier qui devrait se situer autour de -0,7°, çà va etre encore compliqué d'avoir un hiver sous les normes, d'autant plus si Février démarre avec le retour de la douceur apres l'intermede froid du week end.

Oui c'est clair que mise à part une vague de froid surprise, il paraît peu probable que février vienne inverser les allures relativement douces que prend cet hiver. Et puis ça fait 6 ans déjà qu'on attend une vague de froid digne de ce nom sur l'ensemble du pays. Et du coup ça fait douter de la survenue d'un tel évènement cette année, surtout à la lumière des caractéristiques de cet hiver prompt à faire capoter les synoptiques hivernales d'une part et d'autre part à la lumière des projections actuelles peu enthousiasmantes.

Edited by xolos
  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Saint Leu La Foret (95), altitude 70 mètre.

Pourtant selon l'AER "Judas Cohen vous connaissez" la tendance au réchauffement de l’arctique produit un refroidissement des latitudes moyennes depuis 1988 France métropolitaine y compris. 

Extrait :

Le consensus le plus récent issu des modèles climatiques mondiaux prédit un réchauffement des latitudes moyennes à moyennes des latitudes moyennes de l'hémisphère Nord (NH) pendant l'hiver boréal. Cependant, les tendances récentes des températures de surface hivernales observées au NH diffèrent de ces projections. Au cours des deux dernières décennies, des tendances à grande échelle en matière de refroidissement ont été observées sur de vastes étendues de l'est de l'Amérique du Nord et du nord de l'Eurasie

A lire ici https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/7/1/014007/meta

 

Phil 

Edited by psncf

Share this post


Link to post
Share on other sites

La puissance du vortex est impressionante, sans doute en lien avec la QBO positive depuis 5 mois désormais, aucune pulsion ne parvient réellement à franchir le mur de toute la zone groenlandaise, et ça aura été ça la clé de l'hiver, des pulsions certes suffisamment hautes, mais pas aux très hautes latitudes, contrairement à ce que laissaient penser l'analyse des modèles saisonniers.

Le mérite de ce vortex surpuissant et pas contrarié par ces pulsions douces est d'obtenir un enneigement et un niveau de glace bon sur les hautes latitudes, je pense notamment à la mer Baltique qui n'a pas gelé comme actuellement depuis au moins 5 ans, 2014.

 

La question qui se pose, en rapport cette fois ci avec la MJO qui ne cesse de trainer depuis des jours entre la phase 6 et 7 et qui est vu maintenant aller en 8, et sans jamais passer par d'autres case, c'est qu'ellles peuvent être les conséquences de ces phasages sur le long terme, notamment quand le vortex commencera à faiblir, puisqu'il faiblit avec l'avancé dans la saison ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : villard de lans
Il y a 9 heures, xolos a dit :

Oui c'est clair que mise à part une vague de froid surprise, il paraît peu probable que février vienne inverser les allures relativement douces que prend cet hiver. Et puis ça fait 6 ans déjà qu'on attend une vague de froid digne de ce nom sur l'ensemble du pays. Et du coup ça fait douter de la survenue d'un tel évènement cette année, surtout à la lumière des caractéristiques de cet hiver prompt à faire capoter les synoptiques hivernales d'une part et d'autre part à la lumière des projections actuelles peu enthousiasmantes.

Fin fevrier 2018 et debut janvier 2017 il y a eu 2 bons coups de froid quand meme 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m

Ce n'est pas une prévision mais un constat assez terrible concernant la région Colmarienne.

Pour le moment, c'est le 5ème hiver sans avoir à utiliser la pelle à neige....

 

Bon...

 

Il faut le dire, les indices en cours pour Février ne sont pas terrible.

Pour le moment il n'y a rien pour envisager un coup de punch permettant des décrochages.

La circulation dominante de ce mois devrait être assez classique avec un flux Ouest SO.

En gros, doux sans grand relief.

 

L'isolement d'HP nordique ou scandinave n'a pas fonctionné en Janvier et ce, malgré des ondulations assez puissante et des dorsales permettant des advections d'air doux vers le pole....

Février semble vouloir être bien trop mou pour chambouler quoi que ce soit.

ça bouge côté Pacifique.

 

Winter is for America....

 

  • J'aime 2
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Gentilly
Il y a 1 heure, Riki58 a dit :

La puissance du vortex est impressionante

Et pourtant combien de fois je t'ai lu écrire que l'AO est à la cave.😉

  • Haha 4
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Dax (40)
il y a 17 minutes, judd a dit :

 

Winter is for America....

 

 

 

Attention aux impressions biaisées que peuvent laisser les médias, ils sortent d'une vague de froid sévère mais éphémère et cantonnée qu'à une partie du Canada et des USA. Les moyennes de leur hiver, pour le moment (décembre et janvier), c'est ça

 

ANOM2m_CFSR_GFS_1812_monthly_ntham.png

 

 

ANOM2m_CFSR_GFS_1901_monthly_ntham.png

 

 

 

  • J'aime 6
  • Merci 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au-delà des moyennes et de leurs écarts par rapport à la Normale, il faut bien voir que là-bas les plongées parfois abyssales du thermomètre sont souvent suivies presque immédiatement de poussées chaudes très marquées... que les médias n'évoquent pas. Il arrive parfois même que les journaux TV nous parlent de la VDF (avec des images spectaculaires à la clé) alors que la T est déjà remontée à +15°C et que les gens sont en tee-shirt dans Central-Park au même moment !


Il est vrai que la particularité de l'hiver nord-américain (celui des Plaines centrales et de la Côte Est) - même dans le cadre du RC - est dans ces grands contrastes que nous ne connaissons pas en Europe occidentale ! Rien d'anormal au vu de la géo du continent qui permet aux coulées arctiques de se propager jusqu'en Floride (merci l'effet hydrodynamqiue de la la barrière des Rocheuses qui détourne les flux d'Ouest et favorise à l'arrière les descentes glaciales !).


Pour illustrer, voici le suivi des TN et TX à New-York (JFK) depuis le début de l'hiver. On voit bien la rythmique méridienne avec à chaque coulée froide sa remontée douce (ça a commencé dès fin novembre) :
-9,4°C le 24/11 mais +13,3°C le 26/11
-4,4°C le 20/12 mais +13,9°C le 22/12
-15,0°C le 22/1 mais +12,2°C le 25/1
-16,1°C le 01/02 et... ? (d'après GFS il devrait faire 12 à 14°C dans la semaine)


Pour que la VDF perdure il faudrait que le morceau de VP ne soit pas aussi mobile qu'en ce moment (comme cela a été le cas l'an dernier entre Noël et le 8 janvier)
 

 

blob.png.6caef827fd141d665c4a7967b7e3f76b.png

 

Au total, même si l'hiver sera globalement au-dessus des normes (?), quelques épisodes froids bien marqués auront "sauvé la mise" ! 

Comparativement à notre échelle de classification du froid, cela fait quand même 50 jours de gelée (TN<=0) dont 13 de grand froid (TN<=-5) et 6 de très grand froid (TN<=-10), et 7 jours sans dégel (TX<=0).

  • J'aime 2
  • Merci 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Forbach, Moselle.
il y a 3 minutes, sastrugis a dit :

Il est vrai que la particularité de l'hiver nord-américain (celui des Plaines centrales et de la Côte Est) - même dans le cadre du RC - est dans ces grands contrastes que nous ne connaissons pas en Europe occidentale ! Rien d'anormal au vu de la géo du continent qui permet aux coulées arctiques de se propager jusqu'en Floride (merci l'effet hydrodynamqiue de la la barrière des Rocheuses qui détourne les flux d'Ouest et favorise à l'arrière les descentes glaciales !).

 

Une image qui illustre bien cette forte variabilité thermique - la plus importante du globe en fait -, avec la variance de la T850 sur DJF à gauche, mais surtout la variance sur la bande de fréquence 3 à 15 jours à droite. On note que le maximum se situe juste en aval des Rocheuses.

 

190202012941867388.jpg

  • J'aime 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Louhans

Je voulais attendre un peu la sortie de topic pour semaine prochaine mais je résiste pas ! La méthode Coué sans doute, à la vu des modèles pour la semaine prochaine, et même sur le topic suivant c'est un peu rappé.

 

 

"Une première quinzaine de février bien froide..." (posté sur YT 3 jours)

 

 

Edited by Zifool
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
Il y a 2 heures, Zifool a dit :

Je voulais attendre un peu la sortie de topic pour semaine prochaine mais je résiste pas ! La méthode Coué sans doute, à la vu des modèles pour la semaine prochaine, et même sur le topic suivant c'est un peu rappé.

 

 

"Une première quinzaine de février bien froide..." (posté sur YT 3 jours)

 

 

 

Pourquoi forcément " la méthode coué " ? Il y a quelques jours encore (et je ne sais pas si c'est encore le cas), CFSv2 projeté une belle anomalie positive de pression au niveau des régions polaires et, des anomalies négatives, à notre niveau, un peu comme une circulation sous blocage. Sans compter, là aussi il y a quelques jours, certains modèles étaient hésitant entre un éventuel AS ou, ce que nous voyant actuellement... facile de lui jeter la pierre je trouve !

 

Quand tu observes la phase actuel de la MJO et la propagation du SSW en cours (oui je sais, je suis encore avec ces indices car au final, il reste quoi d'autre ?), tu es quand même en droit de te poser des questions (un minimum de questions) et, au gré de ces indices, de prendre " le risque " de continuer de prévoir une telle tendance... je préfère ça aux prévisionnistes adeptes du " il fera doux tout l'hiver avec un zonal les 3/4 du temps et une anomalie de +1 à +2°c chaque mois "  (là c'est certain, tout le monde peut le faire et, tu as 75% de ne pas te planter) et des réajustements au gré de l'humeur et de la versatilité des projections de nos modèles, au travers des mises à jour.

 

A l'heure actuelle, libre à chacun d'enterrer déjà le reste de l'hiver, même si les 10 premiers jours, hors nouvelle évolution semble assez compromise, voire la première décade... les choses sont ainsi et on ne peut rien y faire. Mais, on attendra peut-être mars avant de ranger les moufles, l'écharpe, les gants et de tirer un " vrai " bilan de ce qu'aura pu être cet hiver (sur l'ensemble de l'hiver, de A à Z). Je ne vois pas l'intérêt de réagir scritement toujours en fonction des projections actuelles, alors que certains indices suggèrent, laissent penser qu'un autre scénario pour le reste de février, n'est pas exclu (ou du moins, que tout n'est pas vérouillé), sans certitudes bien sûr. Perso, je n'ai pas de boule de cristal pour me permettre de dire que sans aucun doute, ce mois de février sera doux, dominé par un zonal avec une anomalie de +1, 2 ou 3°c par rapport aux normes, ni l'inverse bien entendu. J'essaye (mais ce n'est pas toujours évident), au mieux, de ne pas trop me laisser envahir par mes émotions (du moins, je tente, par rapport à certains hivers), tout en essayant de garder la tête froide et de ne rien exclure.

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 2
  • Merci 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Paris 4ème arrondissement

En décembre, le QBO moyen mesuré a été de 8.05 : https://www.esrl.noaa.gov/psd/data/correlation/qbo.data

 

Je me demande si ce n'est pas le QBO plus élevé que prévu qui favorise assez clairement les régimes de type NAO+ en cas de faible activité solaire qui aurait été la cause des déconvenues de cet hiver.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Châtellerault(86)

Oui bien résumé Jérome merci encore pour ta ténacité a poster meme quand la situation devient moins favorable sans compter que tu es le moins préviligier dans le sud ouest pour espérer voir le moindre flocon.

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : Lapoutroie 450m - Vallée de Kaysersberg

Qui est capable de nous donner le déficit thermique pour les semaines 4 et 5 sur la France suite aux prédictions Froide de CFS et CEP?

Pour la suite de l'hiver je pense que le froid devrait nous rendre à nouveau visite pour 10 jours entre le 15 et 20 février.

Je penche pour un froid sec  sous un anticyclone AR ou AS.

 

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, ARC SOLEIL a dit :

Qui est capable de nous donner le déficit thermique pour les semaines 4 et 5 sur la France suite aux prédictions Froide de CFS et CEP?

Pour la suite de l'hiver je pense que le froid devrait nous rendre à nouveau visite pour 10 jours entre le 15 et 20 février.

Je penche pour un froid sec  sous un anticyclone AR ou AS.

 

 

Voici un graphe de MF ; on a pratiquement pas dépassés les deux degrés de déficit aux jours les plus froids.

TN et TX-1au28janv2019.png

  • Merci 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted

Location : St Germain les Corbeil

Possibilités hivernales pour la seconde partie de février avec une MJO favorable. On surveillera notamment le passage en phase 8 vers le milieu de mois.

Une signature NAO- commence à se dessiner à TLT sur les ensemblistes américains. 

naefsnh-0-0-384.png

 

 

 

 

  • J'aime 8
  • Merci 1
  • Haha 1
  • Surprise 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/02/2019 à 16:53, faycal a dit :

Possibilités hivernales pour la seconde partie de février avec une MJO favorable. On surveillera notamment le passage en phase 8 vers le milieu de mois.

 

Effectivement la phase 8 est le point sur lequel ECMWF et GEFS semblent en accord:

ECMF_phase_51m_full.gif

ensplume_small.gif

Cependant on notera la signature très différente des projections des deux modèles, ainsi que leurs timings et amplitudes. Mais une phase 7 bien installée (malgré la bouclette en phase 6) quoi qu'un peu faiblarde chez l'Européen est déjà en théorie favorable.

La PNA sur la fin de la décade semble enfin se décider à repasser en positif (pour rappel, PNA- est sensé faciliter NAO+, bien qu'il semble y avoir une histoire de phase active/phase inactive que j'avoue ne jamais avoir compris - si quelqu'un veut intervenir pour expliquer, soit rapidement dans ce topic, soit dans un topic dédié, il aura toute ma reconnaissance):

pna.sprd2.gif

Mais la NAO ne réagit pas encore réellement à ce signal avec un tube majoritaire qui reste désespérément collé à des valeurs proches de 0,5 jusqu'au 20 :

nao.sprd2.gif

 

Pour compléter: côté Strato, le vortex d'altitude (>70hpa) semble s'être totalement rétabli et prêt à tenir jusqu'à la fin.

Je suis assez mitigé. Peut-être pour la dernière décade de février et éventuellement tout début mars?

  • J'aime 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Location : Besse sur Issole (83 - Alt 275 m à 26 km de la mer)
Le 02/02/2019 à 07:58, psncf a dit :

Pourtant selon l'AER "Judas Cohen vous connaissez" la tendance au réchauffement de l’arctique produit un refroidissement des latitudes moyennes depuis 1988 France métropolitaine y compris. 

Extrait :

Le consensus le plus récent issu des modèles climatiques mondiaux prédit un réchauffement des latitudes moyennes à moyennes des latitudes moyennes de l'hémisphère Nord (NH) pendant l'hiver boréal. Cependant, les tendances récentes des températures de surface hivernales observées au NH diffèrent de ces projections. Au cours des deux dernières décennies, des tendances à grande échelle en matière de refroidissement ont été observées sur de vastes étendues de l'est de l'Amérique du Nord et du nord de l'Eurasie

A lire ici https://iopscience.iop.org/article/10.1088/1748-9326/7/1/014007/meta

 

Phil 

Tamino avait traité ce papier à l'époque. Je me rappelle bien qu'il disait dans son blog que la très grande majorité de ces tendances ne sont pas significatives. Elles sont trop courtes pour la variabilité donnée. On ne peut pas tenir compte de ces tendances car le signal hivernal sur une durée suffisante est statistiquement significatif de l'inverse, d'un réchauffement (S'il avait été significatif d'un refroidissement de l'hiver avant ces tendances trop courtes, il aurait été juste de déduire que le signal n'a probablement pas changé, mais là c'est tout l'inverse). Il n'y a que dans cette science que certains perdent leur temps à publier des papiers basés sur ce qui n'est pas significatif, sur du bruit et pire, le compare à celui encore imprévisible par les modèles inaptes pour l'échelle interne même au niveau global moins compliqué (Ca n'a pas de sens avec une telle sous-estimation de la variabilité interne par les modèles faits pour la prévis climatique (de moyenne/30 ans et tendances /50-60 ans environ) et pas encore bons pour le bruit interne :

https://pbs.twimg.com/media/DyitheTWkAAgZxk.jpg


https://twitter.com/Knutti_ETH/status/1092315944519720960 )

 

Pour voir l'évolution des hivers à cause de la variabilité hivernale (qui en prime a peut-être augmenté d'après un post récent de Tamino
var_trend_map.jpg


https://tamino.wordpress.com/2019/01/31/global-warmings-wild-winter-in-the-usa/ ) , il faut tirer des tendances assez longues, sinon ce sera toujours le même problème d'interprétation non scientifique et la noyade de plus en plus habituelle de certains dans le bruit.


Sous ces latitudes, le réchauffement des extrêmes de froid y est 2 à 5 fois plus fort que le RC moyen, donc pas top pour des hivers qui se refroidiraient. Non seulement il y a significativement moins de vagues de froid, mais en plus elles sont moins étendues et moins puissantes (ce qui n’empêche pas de battre des records ici ou là, vu les séries de T journalières bien trop courtes pour que ça n'arrive plus. Il faudrait des milliers d'années de climat stable pour obtenir des records de froids significatifs de ce que peut faire la météo pour l'état moyen donné malgré le RC actuel.)
https://pbs.twimg.com/media/DyKuG2HXQAAmpRo.jpg

 

https://twitter.com/gjvoldenborgh/status/1090625499892772865


https://pbs.twimg.com/media/DyaFYQ6X0AEuUjt.jpg


https://twitter.com/gjvoldenborgh/status/1091706619346472960


Ce n'est clairement pas plus de froid l'hiver qui saute aux yeux, mais l'inverse :
https://pbs.twimg.com/media/DyfDEzRWwAAah09.jpg

 

https://pbs.twimg.com/media/DyfDFWGWoAEEOH0.jpg

 


Il n'y a qu'un point de départ (1995) du calcul des tendances des vagues de froid, donc qu'une seule tendance, qui ne montre pas de diminution des VDF mais qu'en apparence uniquement, car là aussi pas significative.
https://pbs.twimg.com/media/DyfDF4mWsAE66yq.jpg


https://twitter.com/gjvoldenborgh/status/1092055951266496512


Aucune tendance calculée après 1985 environ n'est significative. L'agitation des tendances centrales selon les années quand elles deviennent plus courtes et surtout non significatives, est habituelle pour la plupart des paramètres. C'est le bruit qui prend la main sur le fond, ce sont des variations qui n'ont très probablement pas de sens (confiance à 95%) . On ne peut revendiquer une tendance au refroidissement de l'hiver ou une augmentation des VDF sous ces latitudes avec des tendances qui n'ont aucun sens (c'est pire que prendre son doigt mouillé car là on a clairement des tendances significatives avant qui montrent l'inverse.) :


On peut voir qu'un certain niveau de froid observé il y a quelques jours aux US, avait une durée de retour d'environ 20 ans en 1900, avec le RC c'est  pratiquement 150 ans :
https://pbs.twimg.com/media/DyKu04hX0AMRm2K.jpg


https://twitter.com/gjvoldenborgh/status/1090626290024173568


https://pbs.twimg.com/media/DyQJGzEWoAAk09V.jpg


https://twitter.com/ClimateOfGavin/status/1091007104691912705


Au niveau global en dehors de vouloir cueillir des cerises pour extraire un point bleu ou pour tirer des tendances trop courtes d'évolution de VDF et faire dire aux tendances non significatives ce qu'elles ne disent pas, c'est pareil :

"And a global view of the trend in daily temperature extremes around the world compared to the global warming signal shows that extreme lows are warming FASTER than the overall global warming signal.  So extreme cold waves are weakening quickly"
image1-1.png

 


https://cliffmass.blogspot.com/2019/01/are-cold-waves-increasing-under-global_30.html

 

https://www.worldweatherattribution.org/trends-in-weather-extremes-february-2018/

 


Il n'y a rien de significatif dans les données qui montre un refroidissement des hivers (ou plus de VDF, ou plus d'extrêmes de froids) sous ces latitudes, c'est tout le contraire, car tout ce qui est significatif affiche un réchauffement hivernal à tous niveaux et surtout des VDF et des extrêmes en durée, en fréquence et en étendue.

 

Edited by ChristianP
Orthographe
  • J'aime 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...