Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Suivi de la secheresse


Recommended Posts

Il y a 4 heures, Le Bossue d'Alsace a dit :

l'intermède pluvieuse de ces derniers jours et qui se finira ce week-end, aura fait que très peu réagir les nappes qui au mieux se stabilisent

 

Salut,

 

c'est normal,l'infiltration de l'eau de pluie dans le sol prend du temps,parfois moins d'1 mm/h notamment dans le cas d'argiles.

 

Pour le piézometre de Wissembourg,même si la nappe ne semble pas profonde (15 m environ, cf. fiche sur infoterre) il semble qu'on ait une dizaine de mètres de sables puis 4 à 5m d'argiles (cf. Forage à côté documents numeriques avec coupes).

 

Un petit cours sur l'eau dans le sol.

Edited by Babarskaja
Précisions
  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 3.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Bonjour,   Reprenons un peu le cours de ce topic dédié au suivi de la sécheresse, avec un petit point photo réalisé le week-end dernier et cette semaine sur le secteur des Vosges et du piémo

Bonjour,   Voici un état des lieux dans l'est de la Creuse et l'ouest du Puy-de-Dôme, où les vagues de chaleur et de sécheresse se succèdent depuis quatre étés.   Quelques chiffres

Situation désastreuse sur le piémont vosgien côté alsacien, après des semaines sans pluie significative et les fortes chaleurs de ce mois d'août. C'est donc depuis 2015 au moins le 5ème été qui voit l

Posted Images

Posted
Petersbach (Alsace Bossue - 355 m).
il y a 12 minutes, Babarskaja a dit :

 

Salut,

 

c'est normal,l'infiltration de l'eau de pluie dans le sol prend du temps,parfois moins d'1 mm/h notamment dans le cas d'argiles.

 

Ici,même si la nappe ne semble pas profonde (15 m environ, cf. fiche sur infoterre) il semble qu'on ait une dizaine de mètres de sables puis 4 à 5m d'argiles (cf. Forage à côté).

 

Un petit cours sur l'eau dans le sol.

 

Oui oui je sais mais ça n'enlève en rien ce que j'ai dit plus haut, pour l'instant ça ne réagi pas ou presque pas et à mon humble avis, ça ne va pas réagir des masses avec les maigres cumuls tombés en plaine (<30 mm comme en décembre / janvier), on restera de toute évidence sous la normale :)

Edited by Le Bossue d'Alsace
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Le 07/03/2019 à 10:04, Romain84 a dit :

 

Cassis

1899714069_chart(1).thumb.png.afbd218c108bf818df6e2e42cf1d6808.png


Dans le 13, la situation se dégrade fortement à vue d'oeil...

 

Humidité des sols à Cassis 1 semaine plus tard.
 

451815279_Capturedcran2019-03-1415_48_23.thumb.png.6a3a071322a027048be6734f05ba0123.png

 

Réserve en eau total du sol sur 0 à 60cm de profondeur : ( Courbe sur 1 mois)

 

2017592495_Capturedcran2019-03-1415_48_35.thumb.png.c9fc5ccee36218e0d3acfc477f08439a.png

Edited by Iefan
  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse
il y a une heure, Iefan a dit :


Dans le 13, la situation se dégrade fortement à vue d'oeil...

 

Oui les températures élevées et les épisodes de vent successifs n’aident pas vraiment le pourtour méditerranéen, vu les prévisions il n’y a pas de quoi inverser la tendance, même si ce n’est pas catastrophique pour la période, on approche rapidement de la reprise généralisée de la végétation, voire même de l’irrigation sur certaines parcelles. C’est à surveiller de près si ça n’évolue pas favorablement, ce qui n’est pas du tout le cas pour le moment.

 

Les régions plus au nord vont tout de même avoir un petit répit avec les pluies en cours et à venir, à voir combien de temps ça durera.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Fréjus - Saint Raphael (83)

Oui sécheresse de surface assez importante pour la saison dans nos régions méditerranéennes, ici aussi l'herbe jaunit par endroit après 40 jours sans pluie et le mistral persistant depuis le début du mois de mars.

Cependant rien de bien d’inquiétant pour le moment, car la suite du printemps peut encore être bien humide par ici, et les nappes ont un niveau satisfaisant.

Ça pourrait devenir plus problématique si la suite du printemps est du style 2017 par contre...

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 5 heures, Twister83 a dit :

Oui sécheresse de surface assez importante pour la saison dans nos régions méditerranéennes, ici aussi l'herbe jaunit par endroit après 40 jours sans pluie et le mistral persistant depuis le début du mois de mars.

Cependant rien de bien d’inquiétant pour le moment, car la suite du printemps peut encore être bien humide par ici, et les nappes ont un niveau satisfaisant.

Ça pourrait devenir plus problématique si la suite du printemps est du style 2017 par contre...

 

En effet, si la suite du Printemps est à l'image des diagrammes du mois de Mars, alors il y aura de quoi s'inquiéter vraiment...

 

Diagramme de Marseille :

 

2006434323_Capturedcran2019-03-1423_23_55.thumb.png.e26a90af376543e8da18a49c8f65ec11.png

 

 Avec la chute à venir de vents zonaux, le zonal devrait donc s'effondrer à la fin Mars et début Avril. Ce qui peut laisser augurer à nouveau une période plus douce et sèche en France ainsi que ici... Sauf si une GF arrive à s'incruster mais nous n'en sommes pas là.

 

Zonal wind forecast :

 

epsmean10hPa60N.png.343c860ca7c109d4f8e934d95d0f9139.png

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Iefan a dit :

Zonal wind forecast :

 

A 10 hpa, c'est-à-dire en pleine stratosphère. Une évolution tout à fait normale à cette période de l'année. On est même sensiblement au-dessus des normes, notamment en première partie d'échéance. 

Edited by Higurashi
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

État des nappes a la fin de l'hiver, globalement c'est correct avec du mieux dans le nord et le nord-est qui était plutôt mal embarqué fin décembre, seule la plaine d'Alsace n'a pas vu la situation s'améliorer, elle s'y est même dégradée.

Bilan général a tempérer tout de même car a ce moment là de l'année et  malgré actuellement un niveau convenable tout devrait être dans le "bleu" ou a minima dans le vert et en augmentation, c'est loin d'être la cas...

 

817385466_Capturedcran2019-03-1513_27_10.thumb.png.37126f1d49611e60f1ed61c96c1add43.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Isèrois, mais proche de Lyon (Sud) : Chuzelles - 260m
il y a 29 minutes, cédric du Lot a dit :

Bilan général a tempérer tout de même car a ce moment là de l'année et  malgré actuellement un niveau convenable tout devrait être dans le "bleu" ou a minima dans le vert et en augmentation, c'est loin d'être la cas...

 

Du orange et rouge au 1er Mars, c'est effectivement pas très bon.

Reste Avril et Mai avant l'été qui sont des mois assez pluvieux sur une partie de la France (dont ceux en orange et rouge).

Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 20 heures, amateur a dit :

 

Du orange et rouge au 1er Mars, c'est effectivement pas très bon.

Reste Avril et Mai avant l'été qui sont des mois assez pluvieux sur une partie de la France (dont ceux en orange et rouge).

 

C'est quand même de moins en moins le cas malheureusement et classiquement on dit souvent que la recharge "efficace" des nappes se fait d'Octobre à Mars.

Ensuite, les nappes absorbent moins bien car la végétation pompent beaucoup d'eau.

 

Dans le Sud-Est la situation des nappes est correct mais en surface c'est déjà bien sec. Et pas la moindre goutte d'eau en vue jusqu'à début Avril. Sacré récurrence... 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (1er,4ème,12ème)
Il y a 4 heures, Iefan a dit :

 

C'est quand même de moins en moins le cas malheureusement et classiquement on dit souvent que la recharge "efficace" des nappes se fait d'Octobre à Mars.

Ensuite, les nappes absorbent moins bien car la végétation pompent beaucoup d'eau.

 

Dans le Sud-Est la situation des nappes est correct mais en surface c'est déjà bien sec. Et pas la moindre goutte d'eau en vue jusqu'à début Avril. Sacré récurrence..

Ce qui constituerait , si tel était le cas,  pour une station comme Marignane le premier trimestre le plus sec d'après guerre avec à ce jour le 16/03/2019  15.1 mm depuis le 01er Janvier

contre 16 mm en 1953  et 17 mm en 2005 

 

 

Edited by supeu
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
Il y a 3 heures, supeu a dit :

Ce qui constituerait , si tel était le cas,  pour une station comme Marignane le premier trimestre le plus sec d'après guerre avec à ce jour le 16/03/2019  15.1 mm depuis le 01er Janvier

contre 16 mm en 1953  et 17 mm en 2005 

 

 

 

Et ben. Juste hallucinant ! Merci de la stat je n'avais pas forcément remarqué ! À suive de près alors.... 

On passe d'un record de pluie à un record de sécheresse en moins de 6 mois.

 

#LaProvence

Edited by Iefan
  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites

Effectivement, pour le 1er trimestre calendaire, le record de sécheresse a de très fortes chances de tomber à Marignane, du moins pour l'après-guerre. 

 

Dans son actualité d'hier, Météo France précise cependant que sur la période de l'hiver astronomique, du 21 décembre au 21 mars, le record de sécheresse depuis le début des mesures en 1921 est celui de l'hiver 1999-2000 avec seulement 6.2mm!

L'hiver astronomique 2018-2019 devrait donc, avec ses 15.1mm, prendre la seconde place. 

Seule différence, et de taille, le 1er trimestre de l'an 2000 s'était terminé par un copieux arrosage la dernière semaine de mars, donc durant le printemps astronomique. Il était notamment tombé 62mm le 31 mars, mois qui avait cumulé 74.7mm, avec un excédent de 146% par rapport à la normale. 

Le contraste s'annonce total avec cette fin de trimestre puisqu'aucune pluie notable est visible à horizon météo, et jusqu'à la fin du mois. Avec les 0.6mm du 6 mars dernier (seule "pluie" depuis le 2 février), mars 2019 devrait s'achever avec un déficit de 98%...

 

Et encore, pour replacer plus judicieusement ces cumuls pluviométriques dans un contexte plus pertinent, il faut y mentionner l'ensoleillement excédentaire (avec un nouveau record à cette date, toujours aucun jour totalement couvert à Marignane depuis le 1er janvier), et les jours de vents forts et secs, principalement du mistral, particulièrement fréquents depuis le début de l'année. 

 

Si l'on compare le cumul pluviométrique sur la StatIC de Marseille - Corniche depuis le 1er janvier, soit 22.2mm jusqu'au 2 février, dernier jour de pluie à ce jour, et le cumul de l'ETP (Evapotranspiration potentielle) qui s'élève déjà à 183mm en 2019, on appréhende mieux la vigueur du dessèchement provoqué par les conditions météo en cette première partie d'année en Provence, avec pourtant des jours courts et températures fraîches.

Il devient donc déjà indispensable qu'il pleuve de façon significative et au plus vite, pour éviter un printemps critique, voire un été catastrophique, et je ne parle pas que de l'évident risque d'incendies ! 

  • J'aime 9
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Vincennes (94) / Penta di Casinca (2B)

Ca y est la Corse atteint les niveaux records bas d'humidité des sols superficiels, et vu les prévisions (à part les quelques averses dans les prochaines 24h) on pourrait y rester un moment...

 

GRA_OBS_Q_Corse_SWIAG_20181208_20190317.png

  • Merci 3
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Hohneck, 1220m

Seuils de vigilance sécheresse étendus à 3 départements sur le Centre et le Centre-Est.

En surface les sols ont repris des couleurs, et il faudra à présent voir  l'influence  de cette ultime période humide encore potentiellement bénéfique à la recharge des eaux souterraines , la chose à suivre de près cette année sur certains secteurs: on attaque le cycle de saison chaude pour de bon désormais et les gros déficits découlant de 2018 sur une partie du Nord-Est et du Centre-Est ne seront certainement pas résorbés par ces 10/15 jours pluvieux, que l'on qualifiera néanmoins parfois de réellement providentiels .

Pas de gros coups de douceur durable en vue, pas encore de chaleur précoce, au contraire, par conséquent et heureusement pas encore d'explosion de la végétation, les prélèvements en eau débuteront peut-être un peu plus tard cette année.

Quoiqu'il en soit, du classique comme on n'en fait guère de plus abouti: après une première quinzaine de mars très arrosée ( à quelques exceptions d'un point de vue parfois purement statistique, mars étant un mois assez sec en moyenne), fin abrupte de la période dépressionnaire, et bascule rapide vers une bonne dizaine de jours quasi intégralement au sec.

L'alternance maintenant habituelle de courtes périodes très arrosées et de longues périodes bien plus sèches pourrait se confirme encore une fois, on verra ça en avril.

 

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)
il y a 55 minutes, Fil67 a dit :

Seuils de vigilance sécheresse étendus à 3 départements sur le Centre et le Centre-Est.

En surface les sols ont repris des couleurs, et il faudra à présent voir  l'influence  de cette ultime période humide encore potentiellement bénéfique à la recharge des eaux souterraines , la chose à suivre de près cette année sur certains secteurs: on attaque le cycle de saison chaude pour de bon désormais et les gros déficits découlant de 2018 sur une partie du Nord-Est et du Centre-Est ne seront certainement pas résorbés par ces 10/15 jours pluvieux, que l'on qualifiera néanmoins parfois de réellement providentiels .

Pas de gros coups de douceur durable en vue, pas encore de chaleur précoce, au contraire, par conséquent et heureusement pas encore d'explosion de la végétation, les prélèvements en eau débuteront peut-être un peu plus tard cette année.

Quoiqu'il en soit, du classique comme on n'en fait guère de plus abouti: après une première quinzaine de mars très arrosée ( à quelques exceptions d'un point de vue parfois purement statistique, mars étant un mois assez sec en moyenne), fin abrupte de la période dépressionnaire, et bascule rapide vers une bonne dizaine de jours quasi intégralement au sec.

L'alternance maintenant habituelle de courtes périodes très arrosées et de longues périodes bien plus sèches pourrait se confirme encore une fois, on verra ça en avril.

 

 

Dans une grosse partie du Sud-Est les 15 prochains jours seront au dessus des normales saisonnières niveau températures et parfois bien au dessus ( jusqu'à 5 à 7° au delà des normales )... Et malheureusement, pas de pluies en vue.

Le graphique de l'indice de l'humidité des sols de Puyloubier dans le 13 est sans appel :

 

D2CHF5sXcAILE-e.jpg-large.thumb.jpeg.47303bbc38f6585233beffbd6be4b399.jpeg

 

La courbe rouge au début du graphique c'est 2019.... Les autres courbes historique depuis 2013.

Edited by Iefan
  • J'aime 2
  • Surprise 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Saturnin-Lès-Avignon, Vaucluse
Il y a 1 heure, Iefan a dit :

Le graphique de l'indice de l'humidité des sols de Puyloubier dans le 13 est sans appel :

 

La courbe rouge au début du graphique c'est 2019.... Les autres courbes historique depuis 2013.

 

Ou as-tu trouvé ces graphiques sur le site ?

Je n'ai pas pu trouver de graph de ce genre.

Link to post
Share on other sites
Posted
Canejan - Pessac en Gironde (51m) (mais originaire du Vaucluse), parfois dans le Comtat Venaissin (140m) dans le Vaucluse au pied du célèbre Mont-Ventoux.
Posted
Toulon ( Mont-Faron )

Evelyne Dhéliat mentionne ce soir dans son bulletin météo que l’hiver n’a jamais été aussi sec à Perpignan et Toulon. 

 

Info MF :

« À signaler que certaines villes de l'extrême Sud-Est n'ont pas eu une goutte d'eau depuis le début du mois (Le Luc, Nice, L'Île Rousse ou le cap Corse). Si cette tendance persiste jusqu'au 31, il faudra alors remonter soit en 1994 (pour la Corse) ou en 1961 (pour la Côte d'Azur) pour trouver un mois de mars absolument sec.»

 

Edited by Serge L
  • Merci 1
  • Surprise 3
Link to post
Share on other sites

Pour faire écho aux propos de Serge, les dernières précipitations sur la Baie des Anges ont eu lieu le 2 février dernier (Station de référence Nice-Aéro) et hormis cet épisode pluvieux (31 janvier au 2 février), l'épisode précédent a eu lieu le 19 décembre 2018.   

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites

La région de Grenoble semble se démarquer de beaucoup de régions avec  , pour ces derniers mois, des précipitations dans la normale, aussi bien en terme de quantités , que de nombre de jours.

Le dernier mois vraiment (anormalement) très sec ayant été septembre 2018.

Bien que plus ensoleillé que la normale (12% en cumul au 21/03) , ce début d'année 2019 ne présente, pour l'instant, aucune anomalie particulière de précipitation.

 

Edited by Dionysos
Link to post
Share on other sites
Posted
Marseille (13) (alt : 40m) et Gap (05) (alt : 780m)

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...