Aller au contenu
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Ciel d'encre

Du 14 janvier 2019 au 20 janvier 2019- prévisions météo semaine 3

Messages recommandés

Posté(e) - Lieu : Aube (10)
il y a 30 minutes, yann53 a dit :

Quelle différence entre GFS et GFS// à 180h !!!

 

Mais encore ?

  • J'aime 1
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, A.M. a dit :

 

Mais encore ?

Creusement de la dépression beaucoup plus bas sur GFS// (1010 sur Cherbourg)...Et d'ailleurs ça a une répercussion sur le reste du run.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A confirmer bien entendu mais un signal commence à apparaître sur GEFS 6Z avec une multiplication des scenarios hivernaux pour la dernière décade de Janvier...

 

Une "petite" tendance que l'on retrouve sur plusieurs modèles saisonniers via CFS et CEP notamment..

 

A suivre

  • J'aime 14
  • Merci 1
  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Montreuil (93) ou Ciran (37)

Y'en a qui se projettent bien trop loin par rapport à l'échéance du 20 janvier inhérente à ce topic hebdo...

  • J'aime 2
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : 35680 Vergéal
Il y a 1 heure, Sebaas a dit :

Y'en a qui se projettent bien trop loin par rapport à l'échéance du 20 janvier inhérente à ce topic hebdo...

 

Ca dépend Sebaas ! Avec la carte de GFS // à +300h tout rêve est permis pour la fin d'échéance de ce topic.

 

image.thumb.png.feff5befc10aceb588872cf82e77b67b.png

 

image.thumb.png.8944820d88496b1d9a993b6d59538cf9.png

 

:D😂🤔

 

Cet hiver 2018-2019 ne serait-il pas celui des rêves des projections à +300h qui au final font un beau pschiiit ?

 

GEFS a bien baissé mais souvenez vous j'en ai déjà parlé pour notre semaine en cours 7 jours avant les moyennes (pour Paris) étaient bien en dessous des -5°C et durant plusieurs jours et au final tout juste -5°C pendant 2 jours. Et ca a été la même fin novembre et mi-décembre les moyennes vues basses un moment ont bien vite regagné les 0°C/+3°C à 850hPa. Attention aux mirages à long terme (et même moyen terme !).

 

bilan dans 300h unh.

Modifié par math92
  • J'aime 10
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Après un courant zonal d'abord mou, anticyclonique, puis progressivement plus dynamique à partir du milieu de semaine, la fin d'échéance pourrait être marquée par un décrochage arctique en aval d'une ample crête d'altitude au dessus de l'Atlantique.  Voilà qui corroborerait certaines prévisions saisonnières. 

 

gens-7-5-288_vud1.png

 

Ce signal se retrouve sur NAEFS. On voit l'apparition d'un pseudo-blocage vers le Groenland-Islande, le courant zonal circulant entre Baffin et l'Europe du Nord-Ouest (faible anomalie négative), puis la rupture de ce courant zonal par la formation d'une crête d'altitude sur l'Atlantique (forte anomalie positive). 

 

naefs-0-0-216_xno4.png

naefs-0-0-288_lds6.png

 

Cette fois, les signaux deviennent franchement hivernaux. À suivre ! 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 11
  • Merci 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Tours

Bonjour à tous,

 

Voilà un topic qui s'annonce intéressant en terme d'analyses parce que les choses semblent vraiment bien évoluer vers une situation dynamique. 

 

On commence avec notre ami Américain GFS qui propose un scénario plutôt intéressant. On a toujours ces hautes pressions qui vont s'étendre du proche Atlantique jusque sur l'Europe Occidental, celui-ci aura du mal à s'étendre plus loin avec l'ondulation persistante d'un talweg d'altitude sur l'Europe centrale. Du fait que l'anticyclone aura du mal à progresser vers l'Est, le talweg va laisser la place aux basses pressions de prendre la direction du continent. Le problème étant les différents scénarios proposés à chaque runs.  On le voit très bien entre le 6z et le 12z de ce soir. Le 6z proposé un scénario plutôt dynamique, le retrait de l'anticyclone aurait occasionné la descente d'un minimum dépressionnaire sous nos latitudes en longeant les côtes Ouest de notre pays, sans pour autant apporter un temps perturbé, même si l'on aurait eu le droit au passage de quelques pluies dans une masse d'air relativement fraîche malgré un flux de Sud-Est en basses-couches. Le 12z est tout aussi intéressant sur le plan synoptique, pour le début du topic, il reprend la même configuration que le 6z, mais les choses changent radicalement pour le milieu de semaine. Un vaste complexe dépressionnaire devrait s'installer sur la Scandinavie avec la circulation de nombreuses dépressions sur le Nord de l'Europe alors que l'anticyclone se retirera progressivement vers les Açores. Lors de la circulation des ces dépressions entre la mer du Nord et la Scandinavie, de l'air froid et océanique devrait envahir la moitié Nord et Est de notre pays par flux de Nord-Ouest. Mais on remarque qu'il aura du mal à progresser vers le Sud en raison d'un flux cyclonique plus doux en altitude qui ondulera dans le golfe de Gênes, ce flux serait causé par le comblement d'une anomalie d'altitude de faible amplitude qui s'isolerait dans un fond de talweg mal organisé. 

 

geop500-pmer-210h.png.8aeae6665c89f8063c899960691cd175.png

 

t-abs850-207h.png.a5a7afebc78b7d0f18be1bc7153621c6.png

 

Un autre point du 12z intéressant ce soir. L'activation d'un flux zonal rapide en haute altitude sur le Nord-Ouest de l'Atlantique qui aura pour conséquence de faire décaler les hautes pressions vers le Sud au niveau des Açores. Le positionnement du jet-stream ( voir jet-streak au vu de la vitesse de celui-ci ) pourrait favoriser l'explosion de grosses dépressions en étant favorables à de puissantes cyclogenèse, comme on pourrait l'observer avec une grosse dépression qui pourrait prendre forme entre le golfe du Labrador le Groenland. Au vu de sa grosseur, elle sera constamment alimentée en avant par de l' air chaud subtropical qu'elle fera remontée depuis les Caraïbes alors qu'à l'arrière, c'est un puissant courant froid qui descendra d’Arctique.  Elle va particulièrement nous intéresser pour la fin de semaine puisqu'elle devrait appuyer contre l'anticyclone des Açores en le poussant encore plus vers le Sud. Le courant jet en altitude va donc venir plonger directement vers l'Ouest de l'Europe apportant avec lui un talweg dynamique qui va venir s'étirer jusqu'en Méditerranée.  

 

2139620373_Sanstitre.thumb.png.2743669677531ad2c456eded2f99aebf.png

 

wind-average-250-204h.png.d88fd8e75fc779ae5c8beee5a8e29a24.png

 

Un fait intéressant à noter et à suivre dans les prochaines réactualisations de GFS, le creusement d'une dépression sur le Royaume-Uni et qui ensuite circulerait sur la Manche et la mer du Nord. Une zone barocline particulièrement marquée pourrait s'opérer entre le Royaume-Uni et notre pays, dans le même temps, on observerait une ondulation du courant jet sur la Manche, ce qui aurait pour conséquence d'occasionner le creusement d'une dépression qui irait ensuite circuler en Allemagne. Après une début de semaine plutôt calme, c'est dés le milieu de semaine qui les choses vont commencer à sérieusement bouger avec le passage des premières perturbations actives entre Mercredi et Jeudi qui traverseront un pays se trouvant sous une masse d'air plutôt fraîche, ce qui pourra apporter quelques chutes de neige sur les massifs de l'Est. A partir de la fin de semaine et dans le courant du week-end, au passage de la dépression sur la Grande-Bretagne, plusieurs fronts très actifs en terme de pluie, devraient traverser notre pays d'Ouest en Est. Dans le même temps, un gradient de pression assez resserré se mettra en place, il est donc possible d'avoir un coup de vent classique pour la saison sur la moitié Nord du pays. C'est donc une situation très intéressante à suivre dans les prochaines réactualisations. 

 

precipitations-cumul-240h.png.25eca22a74dfbe069f959daf7762d387.png

 

vent-rafales-231h.png.965ecc13f0be3c11dc4d7400a6a0a2e6.png

 

Pour terminé avec le CEP, il voit un décalage plus au Nord de la dépression entrevue par GFS puisque les hautes pressions sembleraient un peu plus proches de notre pays. Un scénario plutôt semblable à ce que l'on voit en ce moment avec l'anticyclone sur le proche Atlantique et un talweg d'altitude bien structuré sur l'Europe. On aurait donc la possibilité de l'installation d'un flux de Nord mais pas trop froid dans l'ensemble puisque l'anticyclone pourrait garder un flux un peu plus océanique en basses-couches.

 

det-vent-moyen-850-240h.png.1d43e728d22755c9de03f3cb7db6feba.png

 

Bonne soirée 😉

  • J'aime 15
  • Merci 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)

*modéré

 

 

Pour la semaine de ce topic, on risque d'être dominé par un flux d'Ouest à Nord-ouest, plus ou moins anticyclonique ou dépressionnaire, au gré des journées, avec l'occurrence d'un temps plus sec et serein, dans un premier temps, puis, devenant plus humide ensuite avec peut-être, quelques passages perturbés. Températures de saison ou légèrement au-dessus par endroit, en première partie de semaine, puis, possible rafraîchissement ensuite (qu'il reste à confirmer et surtout, à affiner), avec je pense, en combinaison de l'humidité passagère, au moins de la neige pour les reliefs. Bon, j'ai résumé vite fait sans trop rentrer dans les détails, mais globalement, ça pourrait se passer ainsi.

 

Hors erreur de ma part et à moins d'avoir raté un épisode (pourtant je regarde les modèles, plusieurs fois par jour), je n'ai rien vu d'excitant pour cette semaine du 14/01 au 20/01, " hivernophilement parlant " je le précise, avec tous les phénomènes qui gravitent autour et, tant espérer (par moi aussi), dans les projections ces derniers jours, pour cette semaine du topic.

 

Le champ des possibles reste largement ouvert pour la topic suivant et ce n'est pas parce que ça ondule moins dans la moyenne, que la fête est terminée. Il falloir " juste " patienter pour " observer " une éventuelle réponse liée au SSW (avec une propagation toujours dominée d'incertitudes à l'heure actuelle d'ailleurs en tropo) et à la MJO actuellement en phase 8, qui même si ces deux indices ne font pas tout (ça, on le sait très bien), permettent cependant de croire / penser que cela pourrait favoriser un changement à long terme, mais sans réellement savoir sous quelle forme. Pour le moment, il vaut mieux se reposer un peu et attendre... tout simplement.

 

Non, je crois que beaucoup de regards sont déjà orientés vers la semaine du 21/01 au 27/01, voire au-delà, sans non plus jouer à Doc' de Retour vers le Futur 😅. Rendez-vous dimanche soir 😁.

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 6
  • Surprise 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : 35680 Vergéal
il y a 14 minutes, DoubleKnacki a dit :

Pour le moment, il vaut mieux se reposer un peu et attendre... tout simplement.

 

En effet tu as bien résumé cette semaine pour les hivernophiles.

 

Sinon quelqu'un a une info de ce qui arrive au petit GFS // depuis hier soir ? A t-il déjà remplacé l’opérationnel ?

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Je partage l'avis de doubleKnacky pour le début et milieu de la semaine du topic: pas de froid extrême à attendre. Cependant, on aurait possiblement des températures dans les normes voir très légèrement en dessous, en tout cas en altitude (oui, je sais, ça revient à faire du régionalisme montagnard - mais la dernière fois que j'ai regardé l'autoroute un samedi de février, il m'avait semblé qu'une proportion non négligeable de la population des plaines pouvait être intéressée pour savoir ce qu'il se passe en altitude dans les semaines précédentes), accompagnées de possibilités de précipitations. C'est encore soumis à des décalages et il faudra donc attendre encore un peu avant d'avoir une idée sur les quantités possible, mais ça pourrait varier de quelques mm à bien plus sur l'ensemble de la semaine.

 

Pour la fin du topic, il me semble que ça reste relativement ouvert. 

On a quand même un signal assez unanime pour un vortex polaire complètement déstructuré à la limite de l'anticyclone polaire, et avec un noyau de bas géopotentiels sur la Scandinavie.

 

EDH101-192.GIF?09-12

gensnh-21-5-192.png

gensnh-21-3-192.png

 

Ceci est potentiellement favorable à la poursuite d'un flux plus ou moins perturbé allant de O à NNO, ce qui n'est pas une mauvaise nouvelle pour les hivernophiles de montagne.

Evidemment, pour avoir plus précis (en tout cas venant de mes maigre capacités d'analyse), il faudra attendre un peu.

Edit: ajout de GEM ensemble pour mettre un peu de poids.

Modifié par Iconoclaste
  • J'aime 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Dax (40)
il y a 21 minutes, Iconoclaste a dit :

[...]

Edit: ajout de GEM ensemble pour mettre un peu de poids.

 

Tu as bien fait de le citer, ce bon vieux GEM !

 

Bon, c'est super loin et d'ici là il y aura certainement plus grand chose à terme, mais pour l'exemple, je le trouve pas mal dans le sens ou vue d'en haut, une telle synoptique bien que peu attrayante au premier regard, en terme d’élévation et d'extension d'une dorsale (avec un risque de rapidement la voir s'écrouler), n'en reste pas moins agrémentée, d'un minimum d’intérêts. En effet, avec une nette rotation du flux au secteur Nord-est à l'arrière du vaste centre dépressionnaire bien étiré en haricot, s'associant à un joli conflit de masse d'air sur une partie du pays... une telle synoptique, même temporaire, peut apporter son épisode neigeux, généralement par retour d'occlusion, avec l'orientation des vents au Nord-est à tous les niveaux (mais faut-il encore que l'advection froid soit assez franche et que l'air froid postérieur n'assèche pas trop rapidement le passage frontal, avec une Dep suffisamment creusée et bien placée).

 

wld1.png

 

Bon voilà, sinon, bon après-midi 😅

Modifié par DoubleKnacki
  • J'aime 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Salon-de-Provence (13) (alt : 60m) et Gap (05) (alt : 780m)
il y a 47 minutes, math92 a dit :

 

En effet tu as bien résumé cette semaine pour les hivernophiles.

 

Sinon quelqu'un a une info de ce qui arrive au petit GFS // depuis hier soir ? A t-il déjà remplacé l’opérationnel ?

 

Il y a des bugs du côté de la NOAA ( Lié au Shutdown ? )

 

En théorie, le // remplacera le GFS opérationnel le 24 Janvier prochain. Mais avec la crise aux USA rien n'est moins sur.

Désolé du HS :) 

Modifié par Iefan
  • J'aime 3
  • Merci 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Cela semble mal embarqué pour une franche arrivée de l'hiver en fin de semaine prochaine. La formation de la crête d'altitude sur l'Atlantique se révèle  dans les runs d'aujourd'hui moins ample qu'on pouvait encore l'envisager hier.  On semble retrouver quelque peu la rythmique  de cette semaine...avec, à la clef, une advection rapide de cette crête vers l'Europe occidentale sous la poussée du Jet zonal. 

 

gfs-5-228_peq1.png

 

Une répétition serait un peu ennuyeuse (stricte question de point de vue). 

  • J'aime 6
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Tours

Une chose qu'on remarque au fil des réactualisations, c'est bien la mise en place d'un courant zonal rapide sur l'océan ces prochains jours voir ces prochaines semaines. Ce qui fait que les ondulations seront nombreuses avec une activité dépressionnaire importante sur le bassin Nord de l'Atlantique. Les ondulations des courants en altitude sont à surveiller puisque certains iraient jusqu'à plonger vers le bassin Méditerranéen.

 

Ce qu'on retient du GFS ce soir, c'est la revenue d'une dorsale d'altitude provenant de l'anticyclone des Açores, une dorsale qui va faire barrage à certains creusement dépressionnaires issue d'un vaste complexe calé vers le Groenland. Du moins, limiter le creusement, la dorsale ne sera pas assez puissante pour les empêcher de passer jusque sur la Grande-Bretagne, justement du fait des ces ondulations du courant jet. En conséquence, on se dirige vers la mise en place d'un flux océanique perturbé de secteur Nord-Ouest, humidité et " douceur " au programme, encore loin d'un véritable hiver..

 

En attendant la MAJ de l'Européen, je me fie sur le 0z qui, certes, prend la même envergure que GFS mais il est très intéressant pour la fin du topic. Il reprend ce que proposé GFS hier avec l'installation d'une vaste dépression sur le Nord de l'océan, elle piloterait un talweg d'altitude bien structuré qui irait s'étirer jusque sur notre pays avec un basculement du flux plein SO. On reste donc dans une configuration humide et douce pour la saison. 

 

ECMOPEU00_240_1.thumb.png.f93b3b5d4082ce490a1407d19daef5a8.png

 

Il n'y a vraiment que GEM qui sort du lot en fait qui reprend un peu la situation synoptique actuelle avec un anticyclone calé sur le proche Atlantique et la circulation de basses pressions sur la Scandinavie. Un scénario qui plaira aux hivernophiles puisqu'il propose un flux de Nord dominant froid et très probablement humide. Maintenant, reste à voir si ce scénario restera sur les prochaines MAJ où s'il s'agit d'un run isolé.

 

GEMOPEU12_198_3.thumb.png.24454297e2eb3ff1b0a3e34e90894e21.png

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié)

Gardons de l'espoir.😉

La mise en place d'un flux de Nord-ouest,  si elle dure assez longtemps peut tout à fait occasionner des chutes  de neige en plaine. En effet il y a juste milieu avec des vent de Nord  froid voire glacial et des vents d'ouest humide. D'ailleurs les giboulées de Mars ont lieu en présence de vent de NO, un vent froid. En Janvier, les températures sont souvent plus froides. Les probabilités de neige sont assez élevé surtout au NE (plus de 50% parfois). Ok devrait commencer par ressentir les effets du réchauffement stratosphérique.

Après à plus de 8 jours (même avant ) rien n'est acquis.

 

Note : avec le réchauffement climatique, le vent de NO est devenu bien moins froid et pour avoir de la neige qui tient  il faudrait un vent de NNE mais celui est bien plus sec 

Modifié par Nico41
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges

Globalement au vue des 2 grands modèles du soir,

- ça reste relativement  sous les moyennes niveau températures à 850 hpa,

- Pas de lessivage en vue sur le massifs, bien au contraire ...

- pluie et neige en vue au gré de la position et de l'altitude (l'est et le nord privilégiés, mais quoi de plus normale)

- pas de patator en vue ( surtout ne pas le réveiller...)

 

En résumé, enfin une météo  qui , si elle  ne présente pas les marques d'une vague de froid sur le pays  présente au moins des caractéristiques hivernales !

Et par les temps qui courent, c'est déjà très  bien !

 

Modifié par jt75
  • J'aime 31
  • Merci 2
  • Haha 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)
Il y a 12 heures, Nico41 a dit :

La mise en place d'un flux de Nord-ouest,  si elle dure assez longtemps peut tout à fait occasionner des chutes  de neige en plaine. En effet il y a juste milieu avec des vent de Nord  froid voire glacial et des vents d'ouest humide. D'ailleurs les giboulées de Mars ont lieu en présence de vent de NO, un vent froid.

 

 

C'est quand même assez (et de plus en plus rare) de tirer des situations neigeuses en flux de NO en janvier. Les "giboulées de mars" tiennent beaucoup au fait que les températures moyennes au sol sont plus élevées qu'en janvier, alors que les températures à 850 hPa sont en moyenne identique voire plus fraîches, d'où un gradient plus important. Dommage, cause Shutdown américain, je n'ai pas accès aux cartes pour l'illustrer. Et surtout, les températures de surface de l'océan sont plus basses en mars, ce qui joue aussi énormément sur le potentiel de précipitations solides (voir par exemple sur IC la climatologie de la plate forme pétrolière F3-FB-1 en pleine mer du nord : la Tm sur 1995-2018 est de 5,35° en janvier contre 4,99° en mars).

 

En janvier, on peut jouer la neige sous flux de NO, mais il faut davantage aller chercher dans certains réglages fins (isothermie / front occlus) ou dans l'origine de la masse d'air ("faux" flux de NO qui fait Svalbard --> Lille via l'Irlande). En vrai flux dynamique de NO qui vient de loin sur l'océan, mis à part sur le Nord-Est, je ne me rappelle même pas de quand date une vraie séquence neigeuse en plaine au nord.

 

Pour en revenir au sujet, même si les prévisions ne sont pas palpitantes, je trouve quand même que c'est assez loin d'être verrouillé. On repart sur des conditions zonales, mais il n'y a pas vraiment de grosse reprise d'un bon jet solide et potentiellement interminable. Au contraire, c'est bien mou, il y a des cassures régulières, même si d'un autre côté cette mollesse empêche aussi le déclenchement de vrais échanges méridiens.

 

Du coup, même si la moyenne des ensembles est relativement lisse (ENSCEP - ENSGFS - ENSGEM), dans le détail on voit bien que les portes sont la et attendent seulement d'être ouvertes (CEP - GFS - GEM). C'est aussi les situations types où on peut avoir de très gros revirements (le grain de sable aux grosses conséquences, la branche de jet qui suffit à élever quelque chose, le cut-off qui vient s'isoler au bon endroit au bon moment .. ou la petite cyclogenèse au départ qui relance la machine zonale plein tube). Même si les modèles concordent sur des situations relativement peu palpitantes, je ne suis pas convaincu que la visibilité soit vraiment là au delà de mardi / mercredi.

  • J'aime 20
  • Merci 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci 13V pour ce résumé que j'approuve complètement.

D'ailleurs je me pose la question de savoir si zonal "mou du genou" ne serait pas la conséquence de la propagation du SSW de la strato vers la tropo.

Loin de moi l'idée de tout mettre sur le nez du SSW mais avec un vortex polaire aussi massif et relativement bas en latitude (par rapport à d'habitude), on aurait pu s'attendre au contraire à un zonal exemplaire et bien dynamique. Or il en est tout autre puisqu'on voit  les anomalies dépressionnaires qui  "s'effilochent" très rapidement en atteignant l'Europe et notamment notre petit bout d'Europe. De ce fait, et comme tu le dis parfaitement 13V, le jet n'est point rectiligne et comporte de nombreuses cassures. Ces brèches sont pour l'instant étroites et temporaires mais on sent qu'à tous moments les hauts-géopotentiels vont pouvoir grimper en latitude  et  on peut refaire un lien avec les prévisions stratosphériques qui penchent sur des effets surtout en dernière décade de janvier...

Même si nous assisterions à un retour dépressionnaire mou, on renouerait quand même avec les précipitations et sans grande douceur et ça c'est déjà une très bonne chose (surtout pour nos massifs).

  • J'aime 12
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai émis le meme questionnement hier, la mécanique semble incassable, "toujours" cette bonne pulsion a LT, oui LT on est bien d'accord sur cela, mais pourquoi ? On a bien quelques ajustement par ci par là, le VP garde généralement sa position sur l'ouest mais malgré des runs ou une partie de ce VP glisse sur l'est, on retrouve encore une fois un élévation de la dorsale Anticyclonique. La tendance pour le moment c'est que l'anticyclone, lui, ne bouge pas (je ne parlerais pas du froid simulé a LT) et qu'il ne lui faut pas grand chose pour sélever bien plus haut malgré les différentes synoptiques envisagées. On découvre désormais des scénarios ZO depuis quelques sorties à suivre les prochains runs.  Mais la tendance est beaucoup trop marqué par des pulsions pour ne pas se poser ce genre de question, que ce passe t'il réellement sur le globe en ce moment, somme nous dans une phase particulière ...

 

PS : j'en viens à dire que semblerait il que le positionnement du VP et de notre Anticyclone sont parfait pour nous offrir un temps en dessous des normales, mais encore une fois pourquoi c'est si mou sur l'atlantique, attention a un zonal plus actif qui pourrait etre entrevu tardivement par les modèles donc ... wait ;)

 

Super post 13V !

Modifié par mica2006
  • J'aime 1
  • Surprise 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il y a une changement significatif sur nos modèles depuis quelques jours. On remarque que la branche principale du jet d'ouest Atlantique plongerait temporairement vers l'Afrique du Nord en flux de NE au cours de l'échéance du topic à venir du fait d'anomalies basses pré existantes le nord de ce continent, pour rejoindre une autre branche du jet située beaucoup plus bas sur l'Afrique du Nord.

 

GEMOPEU12_156_21.png

Cette orientation guiderait les anomalies basses Atlantiques suivantes vers la méditerranée et il s'en suivrait un abaissement sensible de la zone barocline en flux de NO.

Dans ce contexte, ces anomalies basses advecteraient plus ou moins massivement des anomalies de HTP potentiellement entre la pointe sud du Groenland et la Scandinavie.

Les ondulations pourraient ensuite prendre davantage d'ampleur si cette circulation s'installe un temps soi peu durablement.

Modifié par lame2
  • J'aime 20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 56 minutes, lame2 a dit :

Il y a une changement significatif sur nos modèles depuis quelques jours. On remarque que la branche principale du jet d'ouest Atlantique plongerait temporairement vers l'Afrique du Nord en flux de NE au cours de l'échéance du topic à venir du fait d'anomalies basses pré existantes le nord de ce continent, pour rejoindre une autre branche du jet située beaucoup plus bas sur l'Afrique du Nord.

 

Cette orientation guiderait les anomalies basses Atlantiques suivantes vers la méditerranée et il s'en suivrait un abaissement sensible de la zone barocline en flux de NO.

Dans ce contexte, ces anomalies basses advecteraient plus ou moins massivement des anomalies de HTP potentiellement entre la pointe sud du Groenland et la Scandinavie.

Les ondulations pourraient ensuite prendre davantage d'ampleur si cette circulation s'installe un temps soi peu durablement.

 

Je suis d'accord avec tes observations. L'abaissement de la zone barocline est devenu flagrant au point où il semble aujourd'hui se confirmer. 

Cependant, l'amplification des crêtes d'altitude sur l'Atlantique devient laborieuse. On a toujours une poussée zonale qui vient la contrarier sur la même zone au sud du Groenland (carte 1). D'ailleurs, le CEP12z en offre une nouvelle illustration (carte 2). Certes, on imagine à 240h un autre décrochage de basses anomalies d'Islande vers l'Europe occidentale ; mais sur le Labrador - rebelote - le Jet pousse à nouveau très fort.  La mécanique du fluide - semble - bien huilée... 

 

gfs-5-228_lsk6.png

 

ECM1-240_lmm5.GIF

 

Les commentaires sur le topic saisonnier étant encore hyper euphoriques - un truc sympa semble circuler là-bas - on va essayer d'y croire. 

J'en reviens, preuve à l'appui, c'est la teuf là-bas. Cirus en casquette explique le SSW à ses copines. 

grosse_teuf_20_juin_22_fvi0.jpg

 

Modifié par Ciel d'encre
  • J'aime 7
  • Merci 1
  • Haha 13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) - Lieu : Dax (40)
il y a 14 minutes, Ciel d'encre a dit :

 

Les commentaires sur le topic saisonnier étant encore hyper euphoriques - un truc sympa semble circuler là-bas - on va essayer d'y croire. 

 

Il n'y a pas de mal à s'emballer un peu quand on en a l'occasion, après tout qu'est-ce qu'on risque ? 😉

 

 

c28b42db65dacd2963c2baa7189a30a42c2bf1e0

 

 

Blague à part, je suis d'accord sur le fait que pour le moment il n'y a pas vraiment de matérialisation à échéance raisonnable et a fortiori dans le cadre défini par ce topic. Il ne manque pas grand chose .. mais comme tu l'indiques très bien, ça ne prend pas. Et pendant ce temps, le tic-tac de l'horloge tourne..

 

  • J'aime 3
  • Haha 20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Kalhausen (Moselle est - 218m) ; bientôt Grenoble
Il y a 10 heures, Ciel d'encre a dit :

 

Je suis d'accord avec tes observations. L'abaissement de la zone barocline est devenu flagrant au point où il semble aujourd'hui se confirmer. 

Cependant, l'amplification des crêtes d'altitude sur l'Atlantique devient laborieuse. On a toujours une poussée zonale qui vient la contrarier sur la même zone au sud du Groenland (carte 1). D'ailleurs, le CEP12z en offre une nouvelle illustration (carte 2). Certes, on imagine à 240h un autre décrochage de basses anomalies d'Islande vers l'Europe occidentale ; mais sur le Labrador - rebelote - le Jet pousse à nouveau très fort.  La mécanique du fluide - semble - bien huilée... 

 

 

 

 

 

Les commentaires sur le topic saisonniers étant encore hyper euphoriques - un truc sympa semble circuler là-bas - on va essayer d'y croire. 


La mécanique du fluide semble bien huilée (situation actuelle à gauche) mais on voit aussi qu'elle tend de plus en plus à se gripper à long terme (droite). Le train d'ondes devient de moins en moins dynamique et c'est quelque chose de récurrent sur les déterministes et les ensemblistes depuis quelques jours maintenant :

30.thumb.png.25d08efc93538c10c33961a1652c2727.png240.thumb.png.a97d19a2a7f53623c2f38ec0995549f9.png

En fait, j'ai l'impression qu'on est sur une situation un peu hybride où chacun pourra trouver des arguments en faveur de l'absence/apparition de conditions froides. D'un côté, il n'y a pas de blocage massif en vue au sens d'une importante advection de hauts géopotentiels vers les latitudes noridques mais de l'autre on observe malgré tout une courbure durable du jet (N/NO) comme le mentionne Lame à proximité de notre pays qui laisse de nombreuses opportunités.

Je pense qu'on sera un peu à la croisée des chemins en fin d'échéance de ce topic :
- soit ce ralentissement de la circulation Atlantique ne sera que temporaire avec lent décalage vers l'est de la dorsale Atlantique (ce qu'on va connaître grosso modo ces prochains jours avec coulée polaire prioritairement sur l'Europe centrale)
- soit ce ralentissement sera suffisamment durable pour permettre l'isolement d'anomalies hautes quelque part vers l'Islande/Scandinavie (le Gröenland me semblant être trop pris). Et seulement alors on pourrait connaître un épisode hivernal durable.


Je pense qu'on doit garder à l'esprit que les situations hivernales combinant froid et humidité sont souvent le résultat d'un blocage qui n'a besoin d'être particulièrement massif. Ce sont les plus durables mais aussi de facto les plus difficilement prévisibles. Le dernier CEP en est l'illustration : la France étant sur la ligne de crête entre apport humide Atlantique et froid Scandinave.

A défaut de pouvoir annoncer le grand soir hivernal, au moins les sorties sont intéressantes à commenter. On ne peut pas en dire autant chaque hiver.

Modifié par Kyrion
  • J'aime 21
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, Kyrion a dit :


 les situations hivernales combinant froid et humidité sont souvent le résultat d'un blocage qui n'a besoin d'être particulièrement massif. Ce sont les plus durables mais aussi de facto les plus difficilement prévisibles. 

*

S'il était difficilement prévisible, on n'en verrait guère de trace sur les modèles saisonniers. C'est ça qui est étonnant. 

À l'heure actuelle, sur nos modèles à moyen-long terme, rien ne permet encore de le prévoir...si ce n'est qu'on peut en effet chercher des indices (circulation Atlantique un peu moins dynamique, abaissement du Jet en latitude vers l'Europe) qui, habituellement non spécifiques à une pré-vague de froid, retiennent aujourd'hui pleinement notre attention car on scrute à la loupe (je me mets dans le lot du "on") tout ce qui pourrait augurer la mise en place de la configuration promise par les modèles saisonniers. Et cela, alors que même à 360h sur GFS ou GFS//, ce n'est toujours pas l'orgie hivernale. 

 

 

Modifié par Ciel d'encre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Posté(e) (modifié) - Lieu : Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonsoir,

 

 On en parle pas mais UKMO met en place une pulsion avec un espace intéressant à 144h également :

 

UW144-21.GIF?10-18

 

 

 

 
Pour compléter les bonnes analyses on sent quand même une dynamique qui se met progressivement en place et qui prépare le terrain avec un VP séparé en 3 (Nord Canada, Scandinavie, est Russie). Entre ces VPs des pulsions plus ou moins sérieuses se mettent en placent:

 

 tempresult_sbg5.gif

 

 

Avec ces deux VPs autour de l'atlantique, c'est un jeu quitte ou double, le risque est un déchaînement dépressionnaire (plus ou moins ondulant) sur l'atlantique en sortie de continent Américain qui se joint au VP scandinave. A l'opposé on peut vite voir une situation avec une dépression qui propulse une dorsale plus ou moins conséquente en haute latitude laissant le VP scandinave débouler sur toute l'Europe. Laissant don de sérieuses portes ensuite (ce vers quoi vont les modèles saisonniers vers la fin de mois). 

 

 Pour ce topic la première option se met en avant ce qui nous amènerait à un temps frais et humide, parfait pour les montagnes, selon les pulsions quelques ouvertures pour la plaine? (Ex CEP et son mélange froid continental-maritime). Mais on sent que pour la suite ça veut peu à peu monter en atlantique (possiblement lié avec le MJO, strato (même si je ne suis pas totalement convaincu pour ça, car quand on regarde l'impact strato-tropo, on peine à voir des impacts) etc...) , mais bon c'est hors topic. Surtout que pour ce topic on le voit dès 144h il y a de bien belles divergences quand on met UKMO et GFS à côté, (GEM-CEP entre deux)....

Modifié par gugo
  • J'aime 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×