Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 30 décembre 2019 au 05 janvier 2020, prévisions météo semaine 1


Recommended Posts

Posted
Naillat, 360m, 23

Bonjour,

 

pour commencer cette semaine qui sera la dernière de l'année 2019 et la première de l'année 2020, un petit retour en arrière sur les conditions atmosphériques de l'automne et de ce début d'hiver sur notre hémisphère fait apparaître une carence totale de blocages: 

 

 

827525664_indicedeblocage21_12.gif.c4aeb256b8100e63f1f00f0151a05b06.gif

 

 Ceci est le signe d'une circulation aux accents zonaux persistante avec seulement quelques variations dans l’intensité du jet resté majoritairement rectiligne. Si l'on regarde les moyennes d'ensemble pour le début d'échéance, il serait facile de conclure d'emblée à un retour de ces conditions après un petit intermède anticyclonique sur l'Europe occidentale qui bénéficiera d'une pause en terme précipitations. Les ensembles sont relativement similaires, aussi bien sur notre quadrant qu'à l'échelle de l'hémisphère:

 

     avg-500.png?run=run06model 500_moy.png?run=run00model

Pourtant à y regarder de plus près, cette moyenne et son lissage peut cacher des divergences notables. On a, d'une part, une version GFS selon laquelle, les hauts géopotentiels se tasseraient progressivement pour laisser une nouvelle séquence zonal s'installer avec à la clé un possible abaissement de la zone barocline, et d'autre part la version de l'européen qui verrait une résistance des hauts géopotentiels, un étirement des anomalies négatives vers le sud au niveau atlantique qui permettrait une stabilisation de l'ensemble ( voire la consolidation d'une dorsale).

 

Si l'on part du principe que la météo pourrait bien continuer à nous servir le même plat après les fêtes, la version GFS pourrait s'imposer, si au contraire on pense que cette nouvelle année marquera une rupture synoptique, CEP pourrait apporter quelques réponses. Il est évident que les deux scénarios, au niveau du temps sensible n'auraient pas le même impact tant au niveau de l'humidité que des températures sans qu'il soit possible d'être plus précis pour le moment...

 

Bonne fêtes de fin d'année à toutes et tous :).

Edited by tao
  • J'aime 33
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 166
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Non, c'est un topic français : on se plaint. C'est un respect de la tradition, monsieur. ^^

Nouveauté : on passerait  de la patate à la banane (plus en rapport avec les origines tropicales des masses d'air qui affectionnent notre espace ouest européen)  

Bonjour,   pour commencer cette semaine qui sera la dernière de l'année 2019 et la première de l'année 2020, un petit retour en arrière sur les conditions atmosphériques de l'automne et de c

Posted Images

Posted
Aubagne (Les Passons, à l'est) (13400)

Merci Tao :)

IFS ENS EXT maintient sur l'ensemble de cette semaine un Jet en bout de course avec un pseudo-flux de NW ? Ici la moyenne :

 

xx_weekly-en-999-9-zz_modezwkly_2019121900_312_1642_584.thumb.jpg.b91643717c7461bae993c6eb7054deb5.jpg

 

De prime abord oui. Cependant, comme le précise Tao pour GEFS et IFS ENS, la moyenne d'IFS ENS EXT cache bien des diférences et les scénarios semblable à celui d'IFS DET y sont présents :

 

xx_model-en-999-9-zz_modez_2019122212_240_1642_584.thumb.jpg.ae9708e12e4cab7ffd31accef1868a5a.jpg

 

Alors en effet, ECMWF propose un début 2020 plus frais que son homologue NCEP. Pour autant, la configuration ne serait pas franchement hivernale, en témoigne la moyenne sur la semaine du même ensemble étendu sur la pression au sol :

 

xx_weekly-en-999-9-zz_modezwkly_2019121900_432_1642_844.thumb.jpg.679e2a06cecda18b2810935b686b642a.jpg

 

En prudente conclusion, on a des incitations à un arrêt du ZO sur l'Atlantique sans que celles-ci soient franches. La dynamique actuelle me pousse à penser à une poursuite d'une activité forte en altitude, d'ouest ou de nord-ouest. L'option AF, bien qu'elle puisse apparaître comme résultante de la moyenne, ne serait pas envisageable. C'est ma projection ... ;)

 

Bonnes fêtes à toutes et tous !

 

  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m

Pas de prévision mais la puissance de la dorsale entrevue en début d'échéance de ce topic est tout de même remarquable. Ca doit faire bien longtemps que nous n'avons plus vue une ondulation d'une telle ampleur ne pas être contrariée par une branche du jet :

gfs-4-162_woo6.pnggfsnh-4-162_pew8.png

Sur d'autres paramètres, elle est tout aussi impressionnante notamment sur la T° à haute altitude (500 hPa) où on atteint les -14°, littéralement ce sont des valeurs autour desquelles on tourne en été. Tout aussi remarquable sur l'iso 0° qui serait supérieur à 3000m sur l'ensemble du pays et frôlera les 4000m (!) sur la chaîne Pyrénéenne :

gfs-13-168_tad7.png168-526_ivs2.GIF


Edit : Je précise que cela ne sera pas forcément dramatique pour le manteau neigeux puisque cette dorsale sera accompagnée d'un air particulièrement sec dans une ambiance calme. Ca risque d'être plus problématique dans un second temps, notamment sur GFS, lorsque celle-ci sera tassée sur ses racines méridionales, on pourrait alors basculer dans une douceur humide.

Edited by Kyrion
  • J'aime 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Bussac-sur-Charente (17)

Bonne nouvelle, les modèles ont complètement retourné leur veste par rapport à ce qui était modélisé ces derniers jours.

La dorsale anticyclonique a été décalé beaucoup plus à l’Ouest permettant à un temps plus humide de se mettre en place dès mardi 31 décembre. Moi qui pensait ne pas voir un seul flocon dans les Pyrénées la semaine prochaine, finalement j’aurais peut-être la change d’en voir tomber.

 

5FA6CFAD-4239-4C2C-9016-559739D2D0DD.png.eca7f8a442a57c8954855e3a269ec172.png
 

 

 

81B3BA2F-D1E2-460C-8EE1-FCCB1FBFB2B7.gif.6adddc36226d45e9a1d8d39a698f5900.gif
 

Le temps serait tout aussi doux mais beaucoup plus humide que prévu au moins jusqu’en fin de topic...

Edited by Tomdu17
  • J'aime 1
  • Haha 2
Link to post
Share on other sites

C'est encore très loin, mais essayons de voir ce que pourrait nous réserver l'entrée dans la nouvelle année...

Dans un contexte de HP, la France serait soumise à l'advection d'une masse d'air d'origine tropical maritime. La différenciation se ferait par un parcours issu d'un contournement des HG/HP pour CEP et GEM (air TM dégradé) ou par un parcours direct (GFS).

 

image.png.a45e23cc8a6ace071d841e5b59822077.png

 

En termes de niveau thermique à 850 hPa, l'origine et le long parcours océanique donnerait des masses d'air globalement douce à fraîche, selon un dégradé classique du SO au NE du pays. En plaine, dans ce genre de configuration, on pourrait imaginer avec GFS un temps couvert et doux (excepté frange méditerranéenne ?), un peu plus frais et plus instable au NE pour CEP et GEM.

 

image.png.4ce1100745e00b5364ebeb6010fa11fb.png

Link to post
Share on other sites

Cette affaire aurait pu fonctionner en temps normal , mais comment voulez-vous faire suffisamment s’élever une dorsale avec un tel abaissement des anomalies vers les Acores ? 
F4C79409-1A09-494B-A97E-82611BB2F6DF.png.742f94f9e4b23947f10224955caa9ddd.png

j’aurais même tendance à dire que le vortex s’étale d’avantage vers les zones subtropicale en détachant ça et là une goutte froide en particulier au niveau des océans  (et à  l’échelle hémisphérique) c’est ce même problème que nous avions cet été, on peut se douter que c’est d’ailleurs  l’un des symptômes du RC sans faire d’alarmisme... (évoqué ici d’ailleurs)

Bref, ça va être encore compliqué d’obtenir la moindre miette hivernale pour au moins 10 jours si ce n’est plus...(bon allez... sauf peut être pour l’extrême nord est comme évoqué ci-dessus par sastrugis)

Edited by kéké
  • J'aime 6
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
Posted
St Pierre Du Chemin Centre Est 85 en limite 79
Il y a 1 heure, Kyrion a dit :


Edit : Je précise que cela ne sera pas forcément dramatique pour le manteau neigeux puisque cette dorsale sera accompagnée d'un air particulièrement sec dans une ambiance calme. Ca risque d'être plus problématique dans un second temps, notamment sur GFS, lorsque celle-ci sera tassée sur ses racines méridionales, on pourrait alors basculer dans une douceur humide.

C'est l'idée qui semble se dégager effectivement.

Disons que le pic anticyclonique en terme de P niveau mer, est parti pour avoir lieu les 30/31 décembre, derrière suspicion un léger creux, donc limite frontale sur le bord NO de la cellule  en renouvellement plus à l'ouest,   un peu plus visible en allant vers le NE où quelques précipitations sont plus probable.

 

Une échelle de temps qui exclue toute précision supplémentaire, juste au sens large, l'ensemble IFS avec une  pulsion suivante en mesure cette fois, de se centrer sur l’Irlande, favorable à une baisse de la T°C en France.

 

Puis déjà une  probabilité non négligeable pour une autre pulsion,  orientation encore plus ouest selon ce même ensemble; un défilé en décalage vers la gauche, c'est un peu un cas d'école, le tout toujours bien muselé à haute latitude, fermant à ce stade les options hivernales qui dépasseraient le cadre d'éventuelles inversions.

Une situation qui sur la durée reste favorable au retour du zonal en cours d'échéance à notre latitude, au moins sous sa variante anticyclonique.

On verra,  on est sur une échéance à 200h  et plus, qui autorise les volte-face, par exemple ukmo place une dorsale qui perfore assez bien à haute latitude.

  • J'aime 1
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)

Jusqu'ici, il faisait très doux mais il y avait un dynamisme atmosphérique dépressionnaire et - en tant que passionnés de météo - on ne s'ennuyait pas.

Prochainement, il continuera de faire doux (voire très doux) mais la période à venir s'annonce apathique : anticyclonique en flux de SO à O / NO. 

 

Je me demande dans quelle mesure ceci n'est pas à corréler (ou au moins, à associer) avec une nouvelle donne à l'échelle de l'hémisphère, particulièrement avec le refroidissement notable - et guère observé depuis plusieurs années - de la zone Béring-Nord-Pacifique. 

 

Un dipôle se forme en effet actuellement entre un Nord-Atlantique hyper-doux, et un Nord-Pacifique hyper froid. C'est nouveau car, jusqu'ici, le Nord-Béring connaissait des blocages chauds à répétition (qui ont notamment eu pour effet de retarder l'embâcle de l'océan arctique en mer des Tchouktches). 

 

gfsnh-15-168_zhc3.png

 

Le dipôle actuel ne s'organise pas à notre avantage de passionnés.  

On attend Mike pour nous redonner un peu d'espoir. 

  • J'aime 3
Link to post
Share on other sites

Il y a moins de 24h, GFS déterministe  prévoyait un retour du froid neigeux en plaine vers le 6 janvier. Désormais il y aura une petite incursion fraîche vers le 1 janvier

gfs-0-222.png.4192b0f95d94b355f271d897f29afe1d.png

 

mais trop brève et pas assez intense pour avoir de la neige en plaine sauf peut-être vers les Ardennes ou les Vosges. Je garde toujours espoir de l'élévation d'une dorsale surtout s'il y a rechauffement stratosphérique  ou décalage du jet stream avec orientation NO à N sur l'Hexagone...quoique sur les dernières modélisations la zone de basses pressions sur l'Europe Central  a disparu... Une patate anticyclonique semble se mettre en place.

En revanche une sorte de goutte froide anticyclonique (plus bas geopotentiel en bleu clair mais pression assez élevé) semble être en place vers le 4-5 janvier dans le centre de l'Europe.

 

gfs-0-288.png.302ec315a6c78c56b4c068e8e1c92000.png

 

On sent par la suite une tentative de mise en place d'une dorsale facilité par une SSW mineur en atmosphère (-10/-12 degrés au maximum sur la stratopause en fin d'échéance) mais insuffisant pour déstabiliser suffisamment le jetstream et mette fin au vent d'ouest  pour longtemp et encore plus largement insuffisant pour éclater le vortex...quoique dimanche 5 janvier le jet stream sur nous sera un vent de Nord-Est...petit espoir. A voir le vent en basse couche. Cependant l'option la plus probable en fin d'echance semble être un abaissement de la zone barocline  avec un retour d'un zonal chez nous mais une plonge des basses pression peut-être éventuellement possible au centre de l'europe pouvant faciliter la mise en place par effet de base communiquant d'une dorsale sur l'Atlantique avec une orientation des vents au nord puis nord-est.

gfs-0-336.png.bbc5fa81120fe5dce32edc1110b2b0e3.png

 

Quoique les basses pressions au Groenland ne faciliteraient pas  la tâche empêchant une liaison AA et AG.

 

Link to post
Share on other sites

Heu ... la marque des acores, y'a t'il des études dessus ? Puis même sans études d'ailleurs, il y a eu des théories fumeuses sur ce forum :) : RC amplifie les descendes froides en Mars/Avril. Après on a eu le droit à RC favorise les échanges mméridiens d'où des hivers plus froids sur les régions tempérées. Après, la fameuse anomalie froide des açores. Vivement la prochaine ;) ( C'est un ton humouristique).

 

En tout cas, ce que je remarque, c'est un pôle Nord qui va connaitre des anomalies froides (Ce qui devient rare ces dernières années), et notamment vers Béring !! Là où d'habitude il y avait des remontées très douces. Bref, un vortex très concentré à nouveau. Laissant les hivernophiles sur le carreau ! On pourra apprécier cette accalmie pour les pluies jusqu'en fin d'année. (Enfin !) Mais j'espère, que le mois de Janvier va être à nouveau dynamique que ce soit niveau dépressionnaire ou hivernophilement parlant ... Sinon l'hiver va être long !!

Edited by Barth61
  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Citation

Heu ... la marque des acores, y'a t'il des études dessus ?

 

Objectivement dès qu'on touche à l'évolution de la circulation atmosphérique, il y a peu de points consensuels. De ce que je lis, les soupçons de redistribution du froid ou de flux méridiens forcés par le réchauffement global ne sont pas des points consensuels. À l'AGU 2019 :

 

 

Il reste du travail à faire ! Perso, j'attends de voir ce qui sera dit dans l'AR6 en 2021.

Désolé pour le HS.

Edited by Higurashi
  • J'aime 1
  • Merci 2
  • C'est corrigé 1
Link to post
Share on other sites

Il y a encore quelques jours, on pouvait espérer même si j'étais très sceptique à la multiplication des scénarios hivernaux début 2020. Là, la porte s'est refermée avec la reconstitution d'un immense vortex polaire qui n'est pas si fréquent que cela au pole :

ECH1-240.GIF?23-12

Facile d'imaginer que toute dorsale anticyclonique sur l'océan va se casser les dents et que la machine d'air froide va rester concentrer sur le pole et les échanges méridionaux  seront rares que ce soit sur l'Europe, l'Amérique, et une partie de l'Asie.

Bonne nouvelle pour la banquise, pas de bonne nouvelle pour les hivernophiles.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Massif du Jura // La-Chaux-de-Gilley (25), 895m (Village Alt. mini/maxi : 880-1120m)

Suis prêt à sacrifier mon Hiver 2019/2020 pour elle, ceci dit c'est un peu intéressé car je me dit que l'année suivante justement si la machine à froid est en forme...

  • Haha 2
Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Virgile a dit :

Facile d'imaginer que toute dorsale anticyclonique sur l'océan va se casser les dents et que la machine d'air froide va rester concentrer sur le pole et les échanges méridionaux  seront rares que ce soit sur l'Europe, l'Amérique, et une partie de l'Asie.

Bonne nouvelle pour la banquise, pas de bonne nouvelle pour les hivernophiles.

Quelle m... ces correcteurs d'orthographe 😂

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
il y a 47 minutes, Virgile a dit :

la porte s'est refermée avec la reconstitution d'un immense vortex polaire qui n'est pas si fréquent que cela au pole :

Et pas qu'un peu 😱

image.png.c880dece12873c1385b3e8c2f9adc465.png

Link to post
Share on other sites
Posted
St André de Cubzac (33)

L'option AF indéboulonable dans le temps et dans l'espace ne semble pas trop de mise sur le dernier GFS, avec le retour à une situation bien connue ces dernières semaines et  le retour au flux d'ouest perturbé de + en + méridional.

On voit dès le 1er jour le retour du courant jet plus rectiligne au large de Terre Neuve, qui progresse dans l'océan Atlantique Nord, et ne dévie pas. L' 'étau anticyclonique se desserre sur l'Europe Occidentale, puis finalement on se retrouv dans une situation ultra classique, un cas d'école mais  avec un écart de pression marqué avec AA vitaminé aux Açores et les basses pressions islandaises , la fameuse dépression semi permanente, plus de 80 hPa d'écart.

 

On pourrait se dire que la mécanique est bien huilée, en regardant jusqu'à la fin de l'échéance; cependant GEM ne suit pas vraiment et on reste plus longtemps sous le règne de la barrière anticyclonique.

Absolument rien d'hivernal dans la circulation atmosphérique en tout cas dans les deux cas, le vortex est très concentré et ne laisse pas la place à une quelconque brèche vers Spitzberg par exemple.

Rien à signaler non plus du côté du SSW semble t il :

 

image.thumb.png.7aa3ed7982ae9840397c28befc898597.png

 

image.thumb.png.8947335b8a49b26a16c32926dbe6ce10.png

 

image.thumb.png.5ea26444551c48bf47e7f13a22f9c707.png

 

 

image.png.53df4fc62878ed68bae065b1ba1f17f2.png

Edited by Nico36
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites
Posted
Ecommoy (80-140M d'altitude), Sarthe

Bonsoir,

 

Les choses évoluent peu à peu.

Ce soir on semble bien converger vers un scénario de disparition de l'AF et la mise en place d'un AA solide comme sur CEP (GEFs met quelques doutes quand même):

 

anim_vbq0.gif

 

 

On n'avait pas eu un AA aussi en forme depuis un bon moment, ce qui est bon signe en cas d'ouverture sur les hautes latitudes pour un développement des hauts pressions. Cependant faudrait-il encore une ouverture sur ces zones;

 

 

ECH1-216.GIF?23-0*

 

 

Je pense personnellement qu'elles vont arriver petit à petit il faut être patient. Et d'ailleurs avec le talweg canadien (grosse élévation en sortie de continent) à 240h sur CEP et un ralentissement à l'avant plus haut, on discerne bien ce genre de possibilité.


Pour la première partie de topic il est clair que la situation devrait rester anticyclonique (perdant de la force au nord, possible petite humidité). Les inversions n'auraient plus lieu sur la fin avec la chute de l'AF.
ENsuite mystère possiblement un retour plus dépressionnaire avec cet AA ondulant? Attention à l'étalement AA-AF mais je n'y crois guère personnellement. 

Edited by gugo
  • J'aime 3
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Bussac-sur-Charente (17)

Petit HS mais GFS modélise quand même des valeurs assez exceptionnelles sur le Groenland avec des températures à 850hpa vers les -40°C voir en dessous soit -20°C en dessous des normes.

On est très loin de connaître un tel déficit en France...

 

261553CB-76A7-4069-AC45-4207B4A94C5A.png.5024059745553464ab96051fdb0ff3d4.png

  • J'aime 2
  • Surprise 4
Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Tomdu17 a dit :

Petit HS mais GFS modélise quand même des valeurs assez exceptionnelles sur le Groenland avec des températures à 850hpa vers les -40°C voir en dessous soit -20°C en dessous des normes.

On est très loin de connaître un tel déficit en France...

 

 

Vu que 850 hPa correspond à environ 1500 mètres d'altitude (ce serait plutôt 1200 mètres ici  vu les géopotentiels), et que la calotte polaire groenlandaise est à environ 3000 mètres d'altitude, il ferait donc -40° à un peu plus d'un kilomètre de profondeur ;)

 

Plus sérieusement, les valeurs affichées à 850 hPa par GFS sur le Groenland sont purement fictives, en quelque sorte il reconstruit une simulation de la température à 850 hPa à partir de la température du sol. Mais cela ne représente même pas quelque chose de physiquement réel - si le Groenland était plat ou n'existait pas, il ne ferait pas pour autant -40° à 850 hPa à dynamique identique.

  • J'aime 14
Link to post
Share on other sites
Posted
COLMAR OUEST (Haut-Rhin) Alt 192m
il y a 44 minutes, TreizeVents a dit :

 

Vu que 850 hPa correspond à environ 1500 mètres d'altitude (ce serait plutôt 1200 mètres ici  vu les géopotentiels), et que la calotte polaire groenlandaise est à environ 3000 mètres d'altitude, il ferait donc -40° à un peu plus d'un kilomètre de profondeur ;)

 

Plus sérieusement, les valeurs affichées à 850 hPa par GFS sur le Groenland sont purement fictives, en quelque sorte il reconstruit une simulation de la température à 850 hPa à partir de la température du sol. Mais cela ne représente même pas quelque chose de physiquement réel - si le Groenland était plat ou n'existait pas, il ne ferait pas pour autant -40° à 850 hPa à dynamique identique.

Il n'y a qu'à regarder la T2M là bas, ça donne la réponse 😉

 

Link to post
Share on other sites
Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

Hautes patates pressions bien installées en début de semaine.

 

ECM1-144-12.GIF.cbf3c80f8587ab6a8abb3eba78598ec8.GIF

 

Peut-être une évolution en seconde moitié d'échéance avec l'abaissement du rail dépressionnaire mais les modalités ne sont pas les mêmes, flux de sud-ouest voire zonal anticyclonique chez l'américain, bascule dans un courant d'ouest nord-ouest plus cyclonique chez l'européen.

 

gfs-0-192-22.png.efd56d80d2dd5df8f9deff96f2667853.pngECM1-216-3.GIF.b92ca26f035644a3001cf635a32277d9.GIF

 

Bien loin tout ça...

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Nizier du Moucherotte (Vercors) - 1170m
il y a 29 minutes, cédric du Lot a dit :

Hautes patates pressions bien installées en début de semaine.

 

 

 

Peut-être une évolution en seconde moitié d'échéance avec l'abaissement du rail dépressionnaire mais les modalités ne sont pas les mêmes, flux de sud-ouest voire zonal anticyclonique chez l'américain, bascule dans un courant d'ouest nord-ouest plus cyclonique chez l'européen.

 

 

 

Bien loin tout ça...


Et les cartes d'écart-type de GEFS-IFS sont le parfait exemple de cette hésitation sur la latitude du rail dépressionnaire (présence d'un écart-type "horizontal") mais aussi l'absence de véritables incertitudes sur la prédominance du flux zonal et des bas géopotentiels aux latitudes nordiques (absence d'écart-type "vertical" -> faible probabilité d'un mouvement ondulatoire marqué) :

gens-22-1-240_dey0.pngEEM1-240_ibb4.GIF

Ca peut encore changer mais même à ces échéances lointaines on n'observe pas le moindre scénario à dorsale sur l'Atlantique. Le vortex polaire troposphérique et stratosphérique semblent parfaitement synchrones pour empêcher toute velléité hivernale en plaine sur notre quadrant hémisphérique dans l'échéance couverte par ce topic.

gfsnh-10-192_lpl9.pnggfsnh-0-192_jtr5.png

Tout au plus pourra-t-on surveiller le déplacement du VPS en toute fin d'échéance du bassin Atlantique vers la Scandinavie, ca pourrait très hypothétiquement favoriser un abaissement du rail zonal/une composante plus polaire du flux. Mais bon, même conclusion que Cédric : "bien loin tout ça...".

Edited by Kyrion
  • J'aime 5
Link to post
Share on other sites

En effet, ce matin, comme hier soir, la bonne nouvelle, c'est que l'anticyclone va vite se faire chatouiller... et on sent à nouveau un temps plus dépressionnaire venir. On remarquera aussi que les très basses anomalies vont revenir sur l'Europe du Nord...C'est un peu un schéma récurrent cet hiver...

Grosso-modo, après une fin d'année calme, le temps se remet progressivement à l'agitation, dans un flux de  plus en plus NO.

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Barth61 a dit :

En effet, ce matin, comme hier soir, la bonne nouvelle, c'est que l'anticyclone va vite se faire chatouiller... et on sent à nouveau un temps plus dépressionnaire venir.

 

On a tellement mangé jusqu'à l'overdose des patates ces derniers hivers (et même aux saisons intermédiaires) qu'on en viendrait presque à avoir un sentiment d'incrédulité devant le peu de prises qu'ont les hautes pressions sur l'Europe cette saison. Ces deux derniers jours, en regardant les modélisations du dôme chaud d'altitude qui doit s'élever sur notre pays, j'en était venu à me dire qu'il ne fallait pas trop accorder de crédit aux modèles voyant ce dernier s'effacer aussi rapidement et laisser ainsi place à la reprise d'un courant perturbé par le nord. Simplement par habitude, car depuis des années à regarder les modèles, on a trop souvent vu les modélisations surestimer la capacité de ce genre de patates à se faire raboter par l'activité zonale - quand kéké évoquait à une époque le GAE ou garage à anticyclones européen, ce n'était pas qu'une vue de l'esprit. Les modèles te disent que la patate va commencer à s'affaisser mardi, puis ce sera finalement mercredi, on maintient sur mercredi, et ah ben non zut en fait il y a une réalimentation pas prévue au départ et en fait on en aura au moins jusqu'à samedi. Ou finalement dimanche.

 

Bon on n'est toujours pas à l'abri d'un report, mais globalement pour le moment on peut estimer que mercredi 1er serait la date de bascule pour le retour de plus de dynamisme par le nord du pays, cf moyenne des deux ensemblistes :

 

gens-21-1-204_dxo7.png

 

EDM1-192_thz5.GIF

 

 

Attention d'ailleurs aux valeurs de température qui pourraient approcher des sommets au nord, sur la période charnière (entre mercredi et vendredi ?) qui viendra combiner cette reprise du dynamisme (= brassage important de la masse d'air, aucun phénomène de basses couches) et la présence d'air encore très doux à moyenne altitude. Pas impossible qu'on aille chercher des Tn > 10° et/ou des Tx > 15° notamment dans le nord-ouest. Ce n'est pas fait, mais la possibilité est malheureusement (ou pas, question de point de vue) bien réelle. Au passage, bonne année à tous camarades hivernophiles...

 

 

De manière plus large, cette semaine devrait marquer un net renforcement du vortex troposphérique après sa petite période de latence, et un renforcement de la circulation zonale au sens large sur tout l'hémisphère. Notre côté du globe n'échappe pas à la tendance, le diagramme GEFS de la pression de Reykjavik s’effondre durablement à partir du 27/12 tandis que celui de Ponta Delgada (Açores) retourne se figer à 1025 à compter du 29/12. En l'état, fenêtres hivernales quasiment inexistantes probablement pour au moins toute la première décade de janvier.

 

 

 

graphe_ens4_jpy8.gif

 

graphe_ens4_yth1.gif

 

 

  • J'aime 24
  • Merci 1
  • Surprise 1
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...