Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 8 février au 14 février 2021, prévisions météo semaine 6


Recommended Posts

il y a 11 minutes, pablo25 a dit :

A 120h tu ne peux pas affirmer cela car le rail est quasi le même sur les 3 modèles, faibles ondulations qui peuvent changer la chronologie et les ET à un moment donné, les dépressions n'arrivant pas au même moment, cela s'amplifie au fil des jours comme sur la dernière carte. on voit les acteurs HP qui restent stables en foncé, ce qui renforce l'idée de la persistance du rail Atlantique jusqu'à samedi suivant 

Objection  monsieur Pablo ! 

Y’a quand même un abaissement notable du diagramme sur la durée, preuve qu’il suffit d’une petite rupture avec l’Atlantique pour changer la donne 

image.png.6a6d63deeff66063173b580dd18e9ca9.png

Le risque de voir apparaître un petit blocage au nord est certes faible, mais existant et suffisant pour enrayer la machine zonalitique

Edited by kéké
  • J'aime 5
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
  • Replies 701
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Kéké a craqué ce soir. Il me charge de vous laisser ce message : https://vocaroo.com/19JaswThXGcx   J'espère qu'on le récupèrera. Mais manifestement le flop l'a atteint. 

nota : les absents à cette réunion devront envoyer un justificatif à la direction d'Infoclimat.

Si la situation semble se décanter et favoriser une offensive particulièrement froide à J7/8, les réglages n'en demeurent pas moins fins. Et ça commence dès demain !!   => Lundi, l'Europe

Posted Images

Posted
Hermanville-sur-mer,Calvados(14),plage du débarquement SWORD,Normandie.

Pour ce week-end, les ajustements possibles concerneraient essentiellement les régions au nord de la Seine,je doute d'un réajustement plus étendu. 

Concernant la suite,avec la persistance du bloc froid sur l'Europe du nord,l'inclinaison du jet va guider notre semaine,la moindre orientation SE comme NE de celui-ci aurait des répercussions sensibles sur notre temps, ça va encore être intéressant à suivre.

Après l'Espagne, l'Angleterre est bien partie pour un épisode neigeux conséquent. 

 

EEM1-192_jud3.GIF

EEM0-192_snc2.GIF

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Meudon (92), altitude : 96 m

En jetant un œil hors de nos frontières, on se rend compte que les conditions potentiellement très hivernales ne seraient pas si éloignées que cela. Au nord d'une ligne Londres/ Bruxelles, ça pourrait être très neigeux et bien froid avec plusieurs journées sans dégel. Bien longtemps que le diagramme de De Bilt n'avait pas été si froid :

 

ensemble-verwachtingen-detail10.png

 

Au risque d'être spectateur, on se contentera des photos enneigées de Londres, Berlin ou Amsterdam...

Edited by _Iseran__
  • J'aime 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Les Sables d'Olonne

Dans mes souvenirs de synoptique  quelque peu analogue, j'ai trouvé deux dates du passé avec une similitude à un instant T

Celle du 31 décembre 1978 où l'air glacial de Scandinavie va débouler à  l'arrière d'une dépression, ce qui nous aura donné

un conflit de masse d'air mémorable avec à 16h du +11° à Orly  et -10° à Roissy et surtout beaucoup de neige. L'analogie sur l'évolution s'arrêtera là,

car nous avions eu une vague de froid en janvier 79.

Celle par ailleurs du 12 décembre 1981, où à l'arrière d'une dépression, l'air froid avait également déboulé, avec beaucoup de neige sur le littoral

vendéen, mais très temporaire car le régime océanique avait repris ses droits 48h après, comme ce que nous risquons d'avoir, même si l'air froid 

peut temporairement "lécher" le nord de la Loire.

 

31dec78.PNG

dec81.PNG

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Haute Joux, Les Fourgs 1140m
il y a une heure, kéké a dit :

Objection  monsieur Pablo ! 

Y’a quand même un abaissement notable du diagramme sur la durée, preuve qu’il suffit d’une petite rupture avec l’Atlantique pour changer la donne 

image.png.6a6d63deeff66063173b580dd18e9ca9.png

Le risque de voir apparaître un petit blocage au nord est certes faible, mais existant et suffisant pour enrayer la machine zonalitique

Bah oui, je parlais simplement de l'interprétation de la carte ET qui ne permet pas de dissocier entre une rupture du flux ou un défilé de dépressions à chronologie variable. Je suis comme toi, j'espère la première solution 😉

Edited by pablo25
  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Quincy-sous-Senart 91 Altitude 84 m
il y a 1 minute, Normand dit a dit :

Le GFS 6z est encore un poil mieux avec un décalage sud de 50 à 100km de la coulée froide.

 

exact. un petit pas vers plus de froid sur le Nord de la France. Le train dépressionnaire par la suite n'est pas remis en cause. Mais il n'y a pas d'accrochage entre les deux premiers wagons, ce qui permet à l'air froid de couler à l'arrière de la première dépression :)

Link to post
Share on other sites
Posted
Meudon (92), altitude : 96 m

Oui GFS 6z descend encore un peu la limite barocline d'environ 100 km, le flux d'est parvient même à descendre temporairement en dessous de la Loire en début d'échéance :

 

gfs-0-126_nae8.png

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
Posted
Bouffémont (95) Val d'Oise 

J’ai remarqué que depuis plusieurs runs, le rail atlantique ne pénétrerait plus vraiment l’Europe de l’Est. 
Il faut surveiller cela car cela pourrait nous ouvrir d’autres portes favorables surtout que le froid serait toujours présent sur la baltique....

 

Patric 

  • J'aime 2
Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, patric95 a dit :

J’ai remarqué que depuis plusieurs runs, le rail atlantique ne pénétrerait plus vraiment l’Europe de l’Est. 
Il faut surveiller cela car cela pourrait nous ouvrir d’autres portes favorables surtout que le froid serait toujours présent sur la baltique....

 

Patric 

 

C'est le propre d'un zonal bas, avec une alternance du sens des vents plus fréquente que la moyenne.

Ces enchaînements météo sont ce que vit l'Islande en moyenne, où d'ailleurs il est difficile d'y faire des prévisions fiables compte tenu du temps très changeant :

"Vous vous plaignez du temps qu'il fait ? Attendez un quart d'heure."

que l'on pourrait transposer actuellement chez nous en :

"Vous vous plaignez du dernier run ? Attendez le suivant"

  • J'aime 3
  • Haha 9
Link to post
Share on other sites
Posted
Pau, Tarbes, et alentours

Sans etre prévisionniste,  avec de la deduction quand on voit surtout des mecs du nord avoir de l'espoir (et encore c'est pas la joie , vous cherchez le petit detail qui favoriserait le froid , meme tout en haut du pays ^_^), bah ! quasiment pas de doute que ce sera naze dans le sud.

Je regarderai pas la neige des autres pays , deja que l'Espagne nous a volé le plus beau truc depuis des années,  jvai pas me faire du mal avec l'UK ou les USA, non merci .:D

 

Dans le sud on en est juste a esperer avoir du beau temps le week end plutot qu'en semaine, la recurrence bien naze pendant le couvre feu.

Je pose la question donc : peut on esperer pouvoir profiter du w.e qui arrive et le suivant ? 

 

Le 28 fevrier 2018 avait ete surprenant alors je vais attendre mars pour raler vraiment sur l'hiver et dans un sujet plus approprié. 😇

 

Bel effort en tout cas de trouver la bonne prévision  ca m'a l'air  coton ces derniers jours.

Edited by Joey_18
  • J'aime 6
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Tertis-les-Bains (40)

Le GFS 06z déterministe, fait partie des scénarios les plus " zonaux et dynamiques " de son ensemble et cette dernière mise à jour, bien que ce ne soit pas hyper significatif, amplifie ce midi le côté ondulant du flux dès la première partie du topic au niveau d'un certain nombre, non-négligeable de perturbations. Entre crêtes d'altitudes propulsées jusqu'au-delà de l'Islande, tentatives (minoritaires) de fusion entre une nouvelle ondulation de faible amplitude et la présence d'une bulle tiède vers les parages de l'Islande, avec bien entendu des scénarios " à rouleaux compresseur " atlantiques 😁, il y a de tout. Bien que la reprise du courant d'ouest (légèrement ondulant) soit majoritaire dans les déterministes actuels et fraîchement mise à jour, on sent que quelques sursauts ne sont pas exclus dans la circulation d'Ouest, susceptibles sur un coup de poker à plus LT, de freiner au moins ce zonal dans sa course effrénée, voire plus si affinité.

 

J'pensais aller dormir dans ma grotte. On va rester un peu au cas ou 😆, du moins déjà pour les collègues du Nord du pays, qui j'espère pourront au moins voir, quelques flocons (aux lampadaires).

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 1
  • Haha 5
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)
il y a une heure, _Iseran__ a dit :

Oui GFS 6z descend encore un peu la limite barocline d'environ 100 km, le flux d'est parvient même à descendre temporairement en dessous de la Loire en début d'échéance :

 

gfs-0-126_nae8.png

 

Stricto sensu, la limite de l'air arctique est en réalité relativement élevée en latitude. On le voit parfaitement bien sur la carte des anomalies de tropopause et sur celle des températures à 500hpa. Cette limite tend à se fixer sur un axe Sud-Groenland - Ecosse - Danemark,  et c'est forcément le "problème" car la France est de facto entièrement soumise au courant zonal d'O au sud du blocage. Et de très loin...!

 

La zone de contact entre l'air arctique et les perturbations océaniques d'Ouest se fixe sur la Grande Bretagne et il ne reste à espérer au tiers Nord de la France que quelques manifestations neigeuses ou pluvio-neigeuses à l'arrière d'un système dépressionnaire rabattant de l'air froid en couches basses et moyennes. C'est à gratter pour les passionnés concernés (incluant les montagnards), mais ça reste mince et marginal. 

 

gfs-4-144_tfu1.png

 

gfs-13-144_ipq5.png

 

Ce sont surtout les précipitations fortes et régulières qui devraient faire parler d'elles. Et les inondations associées...

 

 

 

 

Edited by Ciel d'encre
  • J'aime 10
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye

Honnêtement, il n'y a pas à chercher trop longtemps, on n'a aucun signe de réel blocage à moyen terme. Les écart-types sur l'Atlantique, liés aux déphasages et différences d'amplitude entre les membres, vont difficilement remettre en question la tendance qui se dessine à l'échelle synoptique. On aurait toujours notre anticyclone groenlandais mais des HG s'effaçant aux hautes latitudes à 500 hPa, une zone barocline assez basse (configuration type NAO -) remontant éventuellement par la suite. Une circulation d'ouest plus ou moins rapide serait en mesure de s'installer. Il s'agirait pour la France d'une situation typiquement favorable à de l'humidité, des températures de saison ou temporairement plus basses, au gré des ondulations. Dans un tel contexte, il n'est pas forcément exclu - transitoirement - des flocons de neige jusqu'en plaine au nord de la France, mais les Iles Britanniques, plus généralement l'Europe du nord-ouest et l'Europe centrale seront favorisées par l'orientation du flux, la confrontation avec les masses d'air froid au nord et l'apport d'humidité. Pour la France, pas de scénario hivernal (digne de ce nom) en vue à proprement parler.

  • J'aime 4
Link to post
Share on other sites
Posted
Bagnolet (93) ; Altitude : 120m

La prévision est délicate car versatile. Comme si bien dit à de nombreuses reprises par d'autres intervenants, on est dans une synoptique où le moindre detail peut tout changer. Le moindre décalage, le moindre creusement secondaire peut changer la donne. Et je parle même pas de la multitude d'interactions possibles avec le "rail dépressionnaire".

 

Les diagrammes sont toujours plus ou moins éclatés a partir du 5. La position de la dépression le 5 semble calé, entre la GB et l'Irlande. Ce qui diverge c'est comment elle va se déplacer vers le pays et comment elle va nous amener de l'air froid.

 

Pour la tendance, on perd quelques degrés sur le diagramme GEFS entre hier et aujourd'hui.

 

image.png.979d31dcda10bb038e26f1f8528f2c37.png

 

image.png.b450a3e9cc85c683968790a7987a57d2.png

 

Si on s'arrête la, on semble bien se diriger vers un scénario intermédiaire.

 

Les mailles fines nous donneront sûrement des détails supplémentaires.

En tout cas c'est passionnant parce que même si on est pas parti pour un scénario extrême, ça reste indécis et il y a du grain à moudre.

 

Edited by Kam93
  • J'aime 4
  • Merci 2
Link to post
Share on other sites
il y a 45 minutes, Cers a dit :

Honnêtement, il n'y a pas à chercher trop longtemps, on n'a aucun signe de réel blocage à moyen terme. Les écart-types sur l'Atlantique, liés aux déphasages et différences d'amplitude entre les membres, vont difficilement remettre en question la tendance qui se dessine à l'échelle synoptique. On aurait toujours notre anticyclone groenlandais mais des HG s'effaçant aux hautes latitudes à 500 hPa, une zone barocline assez basse (configuration type NAO -) remontant éventuellement par la suite. Une circulation d'ouest plus ou moins rapide serait en mesure de s'installer. Il s'agirait pour la France d'une situation typiquement favorable à de l'humidité, des températures de saison ou temporairement plus basses, au gré des ondulations. Dans un tel contexte, il n'est pas forcément exclu - transitoirement - des flocons de neige jusqu'en plaine au nord de la France, mais les Iles Britanniques, plus généralement l'Europe du nord-ouest et l'Europe centrale seront favorisées par l'orientation du flux, la confrontation avec les masses d'air froid au nord et l'apport d'humidité. Pour la France, pas de scénario hivernal (digne de ce nom) en vue à proprement parler.

Je suis d’accord (quoique vu les arguments ci-dessous un peu moins...) à la nuance près que sur gefs nous observons  une ondulation  pour la seconde partie de semaine pouvant:

- soit faire virer le flux au sud ouest avec possibilité d’assèchement si la dorsale remonte en plein sur la France

- soit une continuité du zonal et dans ce cas , bonjour les cumuls...

-soit une rupture plus à l’ouest pouvant rentrer en interaction avec un petit blocage de surface vers la mer de Norvege, ce dernier scénario ressort un peu plus sur les deux derniers gfs /gefs même si très minoritaire.

image.thumb.png.548f672a56affc4076dd3b14ed68d61d.png

Edited by kéké
  • J'aime 4
  • Merci 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Paris 75105, LagardeFreinet-Var, Pontarlier-Doubs, Fresse/Moselle-Vosges
il y a 5 minutes, Kam93 a dit :

../..

 

Pour la tendance, on perd quelques degrés sur le diagramme GEFS entre hier et aujourd'hui.

 

 

 

il y a 5 minutes, Kam93 a dit :

 

 

 

 

et même entre le 0z et le 6z on perd environ 3° sur l'ensemble des T850 entre le 8 et le 14 du mois sur des villes comme Brest, Paris, Strasbourg

  • J'aime 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Cherbourg-L'aigle
il y a 35 minutes, Cers a dit :

Honnêtement, il n'y a pas à chercher trop longtemps, on n'a aucun signe de réel blocage à moyen terme. Les écart-types sur l'Atlantique, liés aux déphasages et différences d'amplitude entre les membres, vont difficilement remettre en question la tendance qui se dessine à l'échelle synoptique. On aurait toujours notre anticyclone groenlandais mais des HG s'effaçant aux hautes latitudes à 500 hPa, une zone barocline assez basse (configuration type NAO -) remontant éventuellement par la suite. Une circulation d'ouest plus ou moins rapide serait en mesure de s'installer. Il s'agirait pour la France d'une situation typiquement favorable à de l'humidité, des températures de saison ou temporairement plus basses, au gré des ondulations. Dans un tel contexte, il n'est pas forcément exclu - transitoirement - des flocons de neige jusqu'en plaine au nord de la France, mais les Iles Britanniques, plus généralement l'Europe du nord-ouest et l'Europe centrale seront favorisées par l'orientation du flux, la confrontation avec les masses d'air froid au nord et l'apport d'humidité. Pour la France, pas de scénario hivernal (digne de ce nom) en vue à proprement parler.

 

@kéké t'as répondu.

 

Je vais juste rebondir sur ce qui est en gras. N'oublions pas quand même, qu'au départ, on voyait un blocage. En réalité, on aura juste des anomalies tièdes/douces qui viennent jouer les troubles fêtes. Peut on réellement parler de blocage dans notre cadran ?

  • J'aime 1
  • Merci 1
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Hilaire-de-Riez (corniche vendéenne)
il y a 3 minutes, Barth61 a dit :

 

@kéké t'as répondu.

 

Je vais juste rebondir sur ce qui est en gras. N'oublions pas quand même, qu'au départ, on voyait un blocage. En réalité, on aura juste des anomalies tièdes/douces qui viennent jouer les troubles fêtes. Peut on réellement parler de blocage dans notre cadran ?

 

Il y aura bien un blocage sur le nord-Atlantique, avec une advection arctique vers la Scandinavie et un retour d'Est à la latitude de la Grande-Bretagne. Simplement, nous serons - une nouvelle fois - trop au sud. Si le zonal d'O circule aussi bas en latitude, c'est parce qu'il y est forcé. 

 

 

  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites
Posted
Bois-de-Haye
il y a 34 minutes, Kam93 a dit :

Les mailles fines nous donneront sûrement des détails supplémentaires.

 

Euh ... les modèles à aire limitée fournissent plus de précision certes, mais la situation synoptique une fois calée, il ne faudra surtout pas s'attendre à des changements majeurs à 24-48 h par rapport aux modèles à maille plus large auxquels ils sont couplés.

 

il y a 12 minutes, Barth61 a dit :

N'oublions pas quand même, qu'au départ, on voyait un blocage

 

 

il y a 10 minutes, Ciel d'encre a dit :

 

Il y aura bien un blocage sur le nord-Atlantique, avec une advection arctique vers la Scandinavie et un retour d'Est à la latitude de la Grande-Bretagne. Simplement, nous serons - une nouvelle fois - trop au sud. Si le zonal d'O circule aussi bas en latitude, c'est parce qu'il y est forcé. 

 

 

 

Ca dépend sûrement de quel point de vue on se place effectivement, on a des hautes pressions aux hautes latitudes mais pas de véritable régime de blocage euro-atlantique. Depuis le 1er février, il n'y a plus de régime BL probable pour la semaine prochaine. Le seul blocage anticyclonique réellement présent est situé vers le Groenland et l'Arctique. Une telle situation, avec une dépression d'Islande effacée ou amoindrie et un train de perturbations bas en latitude comme prévu, c'est caractéristique d'un régime NAO-.

 

EDE101-144.GIF?03-12

 

  • J'aime 8
  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

ICON 12Z est de plus en plus favorable pour un tiers nord du pays et surtout au nord de la Seine avec de possibles averses de neige dès dimanche.

Les -10° à 850 hpa viendrait titiller les côtes de la Manche.

icon-1-108_qyv2.png

 

Edited by Normand dit
  • J'aime 6
Link to post
Share on other sites
Posted
St Germain les Corbeil

Sur la moitié nord, il reste encore une assez grosse marge de manœuvre pour les modèles. 

La limite entre l'air polaire maritime et l'air polaire continental nettement plus froid est poreuse. La dépression qui va transiter sur le pays Dimanche force le flux continental à la contourner , l'air froid déjà bien radouci par la Mer du Nord doit en plus passer par les Iles Britanniques et la Manche , se chargeant en humidité , il se radoucie fortement au passage.

image.png.1d3d8a5227c1e5b70c89e4ee6287a8cb.png

  L'intensité du froid qu'il nous restera dépendra donc entièrement de cette dépression , dépression qui va naitre demain aux alentours de Rabat au Maroc. Elle interagira ensuite avec la goutte froid britannique Samedi, c'est précisément cette interaction qui cause l'incertitude, on sera fixé demain , je pense. 

Le début de semaine pourrait tout de même être très froid sur une portion plus ou moins étendue de la moitié nord, à l'image de GFS6z qui modélise quand même plus de 72h sans dégel sur les Hauts de France, sachant qu'il s'agit d'un scénario plutôt médian. L'air glacial pourrait descendre englober toute la moitié nord ou bien rester complètement en retrait sur les Iles Britanniques. 

 

Pour la seconde partie de semaine , la volatilité explose mais les déterministes semblent pour l'instant favorable à un zonal bas avec le pays en pleine ligne de mire, des températures fluctuantes, généralement assez douces mais sans excès.  Des scénarios suggèrent cependant une poussée anticyclonique Jeudi avant l'arrivé du gros complexe dépressionnaire , une résistance du froid en Europe du Nord est donc loin d'être exclu.

Edited by faycal
  • J'aime 8
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Tertis-les-Bains (40)

On notera aussi cette évolution chez ICON 12z, avec l'étirement d'une vaste trace d'altitude sous la forme d'un panache, déjà modélisée d'une certaine manière dans quelques scénarios de GEFS, ralentissant quelque peu la vigueur du courant d'Ouest, avec un système dépressionnaire pourtant bien creusé au Sud immédiat du Groenland, contraint à faire du quasi surplace sur ce run, alors que l'air froid continental serait tenté de se laisser glisser vers le pays, aussi aidé par un creusement passant sur l'Italie :

 

anim_lxh2.gif

 

 

A surveiller quand même cette évolution, si elle vient à être reprise à plusieurs reprises dans les prochaines mises à jour. Il y a quand même quelques éléments et détails à prendre en compte avant d'être totalement affirmatif sur la reprise avec vigueur et sur la durée d'un zonal d'O à SW. Peut-être que tout ceci disparaîtra dans les prochaines mises à jour, mais j'ai l'impression qu'il y a matière, à freiner les ardeurs de la circulation sous blocage. Chez ARP12z, sacré combat de titans entre le drain glacial massif qui s'organise en fin d'échéance vers la GB et une dépression arrivant par l'Atlantique...

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 10
Link to post
Share on other sites
Posted
Bouffémont (95) Val d'Oise 

Sur le 12Z le zonal appelé à revenir en force en 2eme partie de topic se montre encore moins incisif et n’atteindrait pas l’Europe de l’Est qui resterait dans l’air froid...

Je ne serai pas surpris d’une situation à zone de conflit en Europe de l’Ouest ou en tout cas une résistance du froid face aux assauts de l’océan et non un franc zonal balayant tout sur son passage...

 

Patric 

Edited by patric95
  • J'aime 11
Link to post
Share on other sites
Posted
Saint-Quentin-de-Baron (33) & parfois Tertis-les-Bains (40)

On retrouve la même évolution qu'ICON au niveau de cette crête d'altitude sous la forme d'un panache, chez UKMO, GEM et dans une bien moindre mesure GFS (bien que l'on retrouve ce schéma un peu plus franc, dans son panel), permettant par exemple chez le Canadien de faire pénétrer temporairement de l'air franchement froid sur les 3/4 du pays, avant que le flux d'ouest ne prenne l'ascendant :

 

1bao.png

 

p263.png

 

Quand je vois ça, je me dis qu'un nouveau coup de frein dans cette circulation zonale, pourrait permettre au moins de bénéficier d'une franche intrusion d'une masse d'air bien piquante, peut-être sur une durée un peu plus longue.

Edited by DoubleKnacki
  • J'aime 15
Link to post
Share on other sites
  • Sebaas changed the title to Du 8 février au 14 février 2021, prévisions météo semaine 6

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...