Jump to content
Les Forums d'Infoclimat

Ce tchat, hébergé sur une plateforme indépendante d'Infoclimat, est géré et modéré par une équipe autonome, sans lien avec l'Association.
Un compte séparé du site et du forum d'Infoclimat est nécessaire pour s'y connecter.

Du 4 janvier au 10 janvier 2016, prévisions météo semaine 1


Sebaas
 Share

Recommended Posts

Posted
Briançon (05) 1260m

Bonsoir,

La France devrait se trouver dans un régime zonal plein ouest-sud-ouest ondulant et rapide la semaine prochaine.

L'air froid qui se met actuellement en place sur le centre et l'est de l'Europe devrait aussi se faire peu à peu balayer en basses couches par les poussées océaniques, pour se cantonner à la Russie et à la Scandinavie ou, après tout, il est plus à sa place. Malgré tout, d'intenses conflits neigeux devraient se produire du Monténégro à l'ouest de la Pologne, dans la zone de contact entre l'air humide advecté par la dépression Adriatique et l'air froid continental.

On visualise pour dimanche midi la situation à l'échelle européenne avec la carte de TPW850, le conflit neigeux a lieu dans la zone de gradient sur les Balkans et l'Europe centrale, plus à l'ouest et en France c'est plus subtil car c'est conditionné par une pellicule froide radiative. Le front chaud est tout de même assez bien dessiné sur la façade atlantique, avec son talweg de Pmer.

post-4175-0-97944900-1451427994_thumb.png

Pour moi, les éléments les plus importants à considérer la semaine prochaine se situent principalement du côté de l'Atlantique, et non en Europe Centrale ou vers la Scandinavie. C'est tentant de lorgner vers le froid qui concernera ces secteurs, mais l'ensemble des modèles s'accordent vers une montée en puissance du flux d'ouest. Si une bulle tiède veut se balader vers la Nouvelle Zemble, grand bien lui en fasse, elle ne concernera pas le pays. On va donc suivre deux acteurs principaux :

-un flux d'ouest rapide et ondulant donc, qui envoie sur le pays des salves douces et humides en flux d'WSW suivie d'une traîne plus ou moins active en flux de NW. La dépression d'école, ultra-classique, qui donne en général dans son front chaud de la pluie jusqu'à [moyenne][haute] [très haute] altitude, puis une baisse rapide au passage du gradient de Pmer et une LPN [basse] [ très basse] [temporairement en plaine, sans tenue au sol] [moduler en fonction du contexte] .

- des bas géopotentiels méditerranéens en début d'échéance, ce qui va forcer les fronts froids à s'enfoncer sur le pays en incurvant le jet, et donc enfin arroser correctement tout le monde.

Il semble que ce deuxième tende à s'effacer en fin d'échéance avec une lente remontée des géopotentiels sur tout le sud de l'Europe, encore plus spectaculaire sur CEP que sur GFS. Et là c'est pas un déterministe qui me le dit mais les moyennes des ensembles.

post-4175-0-74261700-1451428045_thumb.pngpost-4175-0-48355100-1451428044_thumb.gif

post-4175-0-20182500-1451428046_thumb.pngpost-4175-0-27008900-1451428045_thumb.gif

Une semaine bien perturbée, car en se basant brutement sur le GFS12 det, pas moins de 5 perturbations à venir la semaine prochaine, sans compter celle de la nuit de dimanche à lundi :

post-4175-0-58960400-1451427995_thumb.pngpost-4175-0-14666100-1451427996_thumb.pngpost-4175-0-90999000-1451427996_thumb.pngpost-4175-0-79827900-1451427997_thumb.pngpost-4175-0-33311200-1451427998_thumb.png

La chronologie des perturbations et leur activité demanderont des ajustements au fil de l'eau, d'ailleurs GFS 18 est bien différent de son homologue de cet après-midi, c'est pourquoi il est délicat de donner une chronologie détaillée (je me répète). Par contre, je suis assez confiant en disant que cette semaine débutera dans une fraîcheur classique mais très perturbée, avec de gros cumuls lundi et mardi, puis devrait se poursuivre dans une atmosphère un peu plus douce, surtout en altitude, mais toujours plutôt perturbée.

gfs-8-120.png.1df0364f5cf573fd4d6dea33ea

gfs-8-144.png.cef5fd64d66ad7d2dcd8ccbb49

gfs-8-192.png.fe700fc2d5903285987654987e

gfs-8-222.png.877afcfd167c51b8a44cef126b

gfs-8-252.png.4f0a660f08338143eee7544b9c

gfs-8-276.png.b66e4a8ef3a2e6aeaf68f69358

EDM1-168.GIF.f7d9c3238c52f2e89e766421ea1

EDM1-240.GIF.23f19bb483c033ca20cca09f405

gens-0-1-168.png.e9ed84ef222b934b8d233ec

gens-0-1-240.png.5b1db1f2d3512746e991c46

Link to post
Share on other sites

  • Replies 339
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Posted
Montfort Le Gesnois (72)

Cruel Run 18z qui gonfle encore l'isolement de HTP aux hautes latitudes, qui nous fait exploser/expulser le VP du Groenland vers le Labrador(!?) grâce à une branche du jet inversée (!?) au sud de l'Inlandsis,, qui nous étire le talweg Atlantique comme jamais, qui nous ramène le cut-off continental aux portes de la France et qui nous fait finalement retomber au fond du gouffre de notre récurrence actuelle....

Consolons-nous en nous disant que ce n'est qu'un run.

Link to post
Share on other sites

Posted
St Germain les Corbeil

On est si prés du coup du maître sur GFS18z.

261358avav.png

La suite ?, le twaleng bien parti pour élever une belle dorsale enfante une dépression de 925hpa faisant la taille d'un continent, le genre de chose que les flux méridiens n'apprécient guère si vous voyez ce que je veux dire.

Link to post
Share on other sites

On est si prés du coup du maître sur GFS18z.

261358avav.png

La suite ?, le twaleng bien parti pour élever une belle dorsale enfante une dépression de 925hpa faisant la taille d'un continent, le genre de chose que les flux méridiens n'apprécient guère si vous voyez ce que je veux dire.

Calcule le nombre de scénarios que propose GEFS par run et après par jour puis enfin tous les modèles et recalcule le nombre de fois que le coup de maitre a eu lieu. On s'est même posé la question avec Lame. Il faut se rendre à l'évidence qu'il n'y a pratiquement aucune chance qu'une dorsale anticyclonique à l'avant des dépressions majeurs sur l'océan se redresse soudainement et fasse une jonction avec le reste de l'AS. Ce ne sont que des dorsales maigrichonnes, le flux est trop puissant

Link to post
Share on other sites

Posted
Sur les hauteurs d'Issy Les Moulineaux (92), proche Meudon

On retrouve surtout à LT, notre récurrence adorée, à savoir un flux de sud ouest anticyclonique. C’est pas la 1ere fois qu'il le repropose.

Oui, t'en parles depuis quelques temps déjà... Mais je comprends pas, ou constates-tu le retour de notre récurrence adorée sur GFS LT ?? confused1.gif .. Pour exemple, les deux derniers runs à 300h :

696546Rtavn30011.gif

601200Rtavn30012.gif

Une récurrence pareille, moi je prends direct.

Link to post
Share on other sites

Posted
Malmedy ( Province de Liége ) 342m

Cruel Run 18z qui gonfle encore l'isolement de HTP aux hautes latitudes, qui nous fait exploser/expulser le VP du Groenland vers le Labrador(!?) grâce à une branche du jet inversée (!?) au sud de l'Inlandsis,, qui nous étire le talweg Atlantique comme jamais, qui nous ramène le cut-off continental aux portes de la France et qui nous fait finalement retomber au fond du gouffre de notre récurrence actuelle....

Consolons-nous en nous disant que ce n'est qu'un run.

C'est surtout un rêve et pas seulement qu'un run , la reprise d'une activité dépressionnaire en direction de la Scandinavie reste l'option majoritaire. ce qui va aussi dans le sens des prévisions saisonnières à savoir un hiver doux et humide a cause d'une baisse de la barrière anticyclonique qui se déplacera vers l'est de la méditerranée et l'Europe sud-est selon MF par exp durant le trimestre JFM.

Link to post
Share on other sites

Dans tous les cas, ce matin, les principaux acteurs sont bien en place et en pleine forme :

- à ma droite (Nord-Est) : 1 AS à 1047 hPa qui campe sur ses positions (frontolyse du 1er FF qui s'approchait)

- à ma gauche (Nord-Ouest) : 1 D à 934 hPa qui continue de se creuser mais incurve sa trajectoire vers le Nord

1er round donc pour l'AS, mais cela va-t-il durer ?

Ce "combat" est déterminant à suivre car il conditionne la situation initiale sur laquelle "démarre" les modèles qui nous proposent les temps possibles pour la semaine de ce topic !

15123000_UKMet_Analyse.gif

Link to post
Share on other sites

Ce matin, toujours ce flux d'ouest sous blocage. Même si la situation est intéressante, on sent bien qu'elle nous échappe, petit à petit ...

Le seul point positif ce matin, c'est peut être l'ondulation vue sur l'atlantique vers les 132-150h, qui pourrait jouer un rôle important et clé ! Si elle ne réussit pas, je pense qu'on pourra aller dormir !

Link to post
Share on other sites

...complément à mon précédent message :

on peut remarquer que la prévision de GFS à J+5 était très bonne puisque voici ci-dessous la carte que nous proposait le modèle américain le 25/12 pour ce matin (à comparer à la situation observée) :

gfs-0-126.png?0

15123000_DWD_Analyse.gif

Pour la suite, cela ne préjuge en rien bien sûr de la poursuite de ce bon run à J+5...

"L'américain" n'est donc pas forcément "à la rue" quand il ne prévoit pas ce que l'on aimerait voir !

Ensuite, cela se complique certainement avec l'apparition probable d'un fort GA entrant en interrelation avec les HP scandivo-russes, contexte synoptique un peu moins balisé que la situation précédente...

On verra alors si GFS avait vu juste sur ce coup-là ! wink.png

Link to post
Share on other sites

Posted
Troche - Altitude 410m / Montmorillon - Altitude 100m / Lagrand - Altitude 600m

Le run de contrôle de GEM nous sort un scénario isolé mais pas forcément impossible. La dépression du 4/5 Janvier en est la cause :

GFS voit cette dépression centré plutôt sur le Nord de la France

gfs-0-156.png?0

gfs-1-162.png?0

GEM lui la voit en plein la France est ça donne ça :

gens-0-1-156.png

gens-0-0-168.png

Je pense qu'avant de parlé des tendances à LT, il faudrait déjà que le CT soit bien calé. Quand on voit la divergence des modèles, tout reste possible! Bien sûr, c'est quand même isolé 191769.gifwhistling.gif

Link to post
Share on other sites

Hum.Peut-être nous faut-il rester objectif et regarder la situation (au demeurant complexe) dans sa globalité plutôt que de faire feu de tout bois d'une obscure carte isolée d'un modèle de seconde zone.

Wait and see et sachons raison garder! wink.png

Link to post
Share on other sites

Ce matin, pour le début du topic, les 3 "gros" modèles (CEP, GFS et UKMO) présentent les mêmes grandes lignes, à savoir à 144 H :

- 1 D centrée sur le RU à environ 985 hPa (un peu plus N pour UKMO et un peu plus creuse pour GFS)

- 1 A finno-russe à environ 1030-1035 hPa

- 1 pont de HP entre Groenland et Scandinavie

- 1 amorce de petite dorsale médio-atlantique peinant à faire sa place dans le trafic d'Ouest entre Labrador et RU

--> pour la France, une alimentation en air polaire maritime frais et humide (avec dégradé NO/SE) par flux à composante W dans l'enroulement dépressionnaire.

CEP :

ECM1-144.GIF?30-12

GFS :

gfs-0-144.png?0

UKMO :

UW144-21.GIF?30-06

Link to post
Share on other sites

Posted
St André de Cubzac (33)

À suivre le potentiel venteux pour cette fenêtre du 5 au 6 janvier. Les écarts entre le positionnement, l intensité entre les modèles demeurent importants. Mais le jet stream n'est pas vu très puissant sur nos contrées, il sera difficile d aller au delà du classique coup de vent.

Pas de pulsion groenlandaise en vue, ni de nouvelle formation d as/ar. Un temps simplement de saison, océanique avec les dégradés régionaux classiques. On en oublierait presque qu'on revient à la normale en ce début 2016 après ces excès de fin 2015...

Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

En fait ce matin on a l'impression que tout élément extrême a disparu des modélisations que ce soit à court, moyen et long terme. Les scénarios à froid en embuscade ont clairement disparu et tout semble se stabiliser. Le courant d'Ouest est bien le grand gagnant de ce combat mais pas forcément très vif. Les scénarios à forte dépression tempêtueuse s'écartent, un courant d'Ouest très affaibli n'est pas d'actualité non plus. C'est un courant d'Ouest assez classique qui est vu toucher le pays.

Pas de flux de nord-ouest franchement frais à l'arrière, pas de flux de sud-ouest vraiment doux à l'avant. Un courant d'Ouest tantôt plus marqué, tantôt plus faible mais sans grandes variations.

Sur le long terme, ça semble se diriger vers la continuité d'un courant d'Ouest à sud-ouest moyennement dépressionnaire mais exit les scénarios ou l'air froid descend ou alors du retour de conditions très anticycloniques et douces.

Une médiane dans la durée semble trouver sa place dans la semaine à venir. En somme ça donne quand même un sacré changement avec le temps passé et actuel à savoir un défilé de perturbations parfois actives et dans une douceur toute relative voire de saison. C'est bien !

Link to post
Share on other sites

Posted
Siorac-en-Périgord (24)

À suivre le potentiel venteux pour cette fenêtre du 5 au 6 janvier. Les écarts entre le positionnement, l intensité entre les modèles demeurent importants. Mais le jet stream n'est pas vu très puissant sur nos contrées, il sera difficile d aller au delà du classique coup de vent.

Pas de pulsion groenlandaise en vue, ni de nouvelle formation d as/ar. Un temps simplement de saison, océanique avec les dégradés régionaux classiques. On en oublierait presque qu'on revient à la normale en ce début 2016 après ces excès de fin 2015...

biggrin.png

Bon, un mauvais point ce matin. Je suis d'accord avec le message de Sasturgis, sur le fait que les modèles sont ok dans les grandes lignes, mais la position des centres dépressionnaire restent à affiner.

J'aimerai juste amener une précision sur le run 0Z de GFS, précision que je viens de faire sur le topic de prévis SO :

Ce matin, GFS fait passer un peu trop au Nord le centre dépressionnaire (1). Il le verrai même immobile et du fait d'un courant Jet puissant, une petite bombe (2) se creuserait et affecterai le pays par la suite avec son lot de RR.

post-18491-0-25539400-1451468934_thumb.png

C'est une option à surveiller pour un potentiel tempête sur le Nord du pays. Le courant Jet est assez conséquent donc why not.

Triste constat ce matin, de voir la moyenne des T850hPa prendre un peu de chaleur et la courbe des RR qui s'aplatit... On revient de loin, c'est très bien d'en arriver à là, mais il nous faut pas une LPN à 2200m sur les Pyrénées et ou même supérieur à 1800m sur les autres massifs.

Bordeaux :

graphe_ens3vvl6_mini.png

Paris :

graphe_ens3fgk2_mini.png

Je suis pas défaitiste, loin de là, j'ai encore pas mal d'espoir, mais j'espère que tout ça ne va accoucher d'un souris... C'est à dire, se retrouver sous un flux d'Ouest mous (1015/1020 hPa) et une température à 850hPa de 3°/5° sur le pays sick.gif

gfs-0-114.png.071d96e47bcba9098871fc0030

Link to post
Share on other sites

Posted
Baurech (20km au S de Bordeaux)

Je pense sincèrement que le plus important dans tout ça c'est la reprise de l'agitation. C'est très imprécis mais ce défilé de perturbations parfois venteuses vont faire le plus grand bien aux sols parfois bien secs pour cette période de l'année. Nous commencerions le mois avec un petit confort non-négligeable avec en moyenne une bonne cinquantaine de millimètres à attendre sur toutes nos régions (hormis le sud-est et la Corse certainement plus en marge) et parfois bien plus avec la barre des 100mm pouvant être atteinte en de nombreux secteurs. C'est aussi le grand retour de la neige et ca pourrait sauver le reste de l'hiver sur les Alpes du nord et les Pyrénées (si le scénario décembre 2015 ne se remet pas en place ensuite).

Bref, un vrai changement qui pourrait passer inaperçu en temps normal mais qui cet hiver a toute son importance.

Link to post
Share on other sites

Juste une question sur le run GEM de 0z :

Ça donnerait une tempête de neige sur la moitié nord non ?

une grande partie nord même, mais c'est très isolé franchement au vu des autres modeles

ou peut être que je me trompe? mais quand je lis run , vincounet, ou Cédric du lot et d'autres grands du forum d'ailleurs (mes sincères respects d'ailleurs a vous) je crois que les possibilités hivernales sont moindre maintenant.

Link to post
Share on other sites

Posted
Moncoutié 13kms au nord de Cahors(46)-350m

En fait ce matin on a l'impression que tout élément extrême a disparu des modélisations que ce soit à court, moyen et long terme. Les scénarios à froid en embuscade ont clairement disparu et tout semble se stabiliser.

On peut tout de même reconnaitre que les modèles ont plutôt très bien appréhendés la poussée de HTP en direction du pôle et la localisation de la coulée froide,qui n'a jamais été vue gagner notre pays et si a un moment donné on a eu l'impression légitime que l'AS garderait ses positions son décalage plus au nord est tout de même rapidement intervenu.

Il ne reste heureusement pas "rien"de cette synoptique puisque la désorganisation du vortex ne produit certes pas l'effet espéré en terme de froid mais repositionne au moins notre flux d'ouest sur un rail plus classique et plus bas en latitude,on retrouve la pluie et la neige en montagne avec une nouvelle problématique,a quel niveau?

C'est un peu là que le bas blesse,si en gros au dessus de 1800m le liquide ne devrait pas trop s'inviter voire pas du tout,en dessous mais toujours au dela des 1400m ça risque d'être un peu la foire a la saucisse avec des alternances pluie neige pas trop profitable a de l'accumulation,malgré des précipitations solides ou liquides souvent généreuses,sous les 1400 et cela concerne surtout les massifs du nord-est il va falloir espérer une ligne barocline un peu plus basse pour entrevoir autre chose que des lessivages toutes les 24h,sous les 1000m,a mon avis,rien a attendre.

A signaler que pour l'instant,les Pyrénées avec un rail tel qu'il est modélisé et orienté actuellement risquent d'être a la traine coté cumuls par rapport aux Alpes ou a l'ouest du Massif-Central,mais si tout passe en neige a une altitude raisonnableça sera déjà ça de pris...

168-777.GIF?30-6

Link to post
Share on other sites

Juste une question sur le run GEM de 0z :

Ça donnerait une tempête de neige sur la moitié nord non ?

Justement, on arrive pas a écarté complètement cette possibilité qui apparaît pourtant assez ridicule, autant avant et après on a plus qu'à discuter assez largement d'ailleurs, de la LPN en montagne, du vent et de l'intensité des précipitations en fonction du timing à définir, autant là on a un aspect minoritaire qu'il n'est pas facile rayer définitivement.

EDM101-168yjh9_mini.png

Bon après, on sait de toute façon que la seconde offensive Atlantique venant de l'Ouest aura lieue, donc le front chaud suivant ne devrait laisser planer ce doute que quelques heures.

Après il faut dire que les scénarios au potentiel neigeux sont rares et assez sec à cette date.

Link to post
Share on other sites

En fait ce matin on a l'impression que tout élément extrême a disparu des modélisations que ce soit à court, moyen et long terme. Les scénarios à froid en embuscade ont clairement disparu et tout semble se stabiliser. Le courant d'Ouest est bien le grand gagnant de ce combat mais pas forcément très vif. Les scénarios à forte dépression tempêtueuse s'écartent, un courant d'Ouest très affaibli n'est pas d'actualité non plus. C'est un courant d'Ouest assez classique qui est vu toucher le pays.

Pas de flux de nord-ouest franchement frais à l'arrière, pas de flux de sud-ouest vraiment doux à l'avant. Un courant d'Ouest tantôt plus marqué, tantôt plus faible mais sans grandes variations.

Sur le long terme, ça semble se diriger vers la continuité d'un courant d'Ouest à sud-ouest moyennement dépressionnaire mais exit les scénarios ou l'air froid descend ou alors du retour de conditions très anticycloniques et douces.

Ce qui est assez peu banal, c'est de remarquer la dichotomie, pour le début d'échéance, entre la relative stabilité des modèles depuis 48h autour de la France dans un scenario zonal débutant plutôt doux lundi 4 et étant plutôt frais mercredi 6, alors qu'autour de nous restent beaucoup d'incertitudes, qui auront des incidences, c'est obligatoire à plus long terme, soit pour la fin de la semaine, soit pour la suite !

Ci-dessous on remarque que le rail perturbé est localement très ressemblant pour nous, mais l'intensité de la bulle chaude nordique, le repositionnement du blocage russe, la circulation des anomalies basses européennes, et la courbure voire l'intensité du jet ne le sont pas.

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rtavn1381.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Recm1441.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rgem1441.gif

http://www.wetterzentrale.de/pics/Rukm1441.gif

Link to post
Share on other sites

Peut-être un espoir avec la dernière sortie de la NAO que semble plus à la baisse qu'hier. Ce qui pourrait indiquer un rail dépressionnaire plus bas en latitude sur pas mal de modélisations.

nao.sprd2.gif

Link to post
Share on other sites

Sur GFS déterministe ce soir, la situation est à nouveau à risque pour la France, l'américain semble abaisser le rail perturbé et faudra surveiller les dépressions secondaires qui risquent de se former... ! Ce qui est quasiment acquis, c'est le risque de nombreuses perturbations actives, toutefois concernant le vent, c'est assez incertain. Pour le moment rien de majeur.

Link to post
Share on other sites

Guest Sky Blue

Un vrai temps d'Ouest bien dépressionnaire sur le pays, avec un Jet zonal bas en latitude mais bien vigoureux quand même ce soir sur GFS.

GB n'en n'ai pas prêt de finir avec ses inondations.

L'air Polaire continental issu du décrochage actuel se retrouverait sur la Scandinavie dès le milieu de semaine.

Chez nous themo dans normes voir légèrement en dessus, pluvio qui devrait faire le plein sur bon nombres de régions..

Quelques résurgences de SO mais plutôt dépressionnaire cette fois, sont toujours visibles à horizon 7-8 jours.

En gros, un temps de fin d'automne que nous avons pas eu en Novembre.

Link to post
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...